› Eco et Business

Cameroun: de nouvelles recommandations pour l’amélioration du climat des affaires

La sixième session du Cameroon business forum s’est tenue lundi à Douala

De nouvelles résolutions pour l’amélioration du climat des affaires au Cameroun ont été prises lundi, 09 mars, à Douala, au terme de la session 2015 du Cameroun business forum. L’instance constitue la plateforme de dialogue entre les pouvoirs publics, les opérateurs du secteur privé et les partenaires au développement. Les travaux de cette 6ème session placée sous le thème : «soutenir la croissance à travers la mise en uvre effective des réformes», ont été présidés par le Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang.

Au terme de cette 6ème session du CBF, des recommandations ont été formulées dans dix domaines. Il s’agit, de la création d’entreprises, du paiement des impôts, du règlement des différends, du commerce transfrontalier, de l’accès à la propriété, du permis de construire, de la promotion des investissements, de l’accès au financement et obtention de prêt, de l’inspection, la gouvernance et l’économie.

Par ailleurs, les institutions chargées de la mise en uvre de ces réformes sont connues. Sur la liste, entre autres, le ministère des Petites et moyennes entreprises, de l’Économie sociale et de l’Artisanat ; le ministère des Finances ; la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps) ; le ministère de la Justice, celui des transports ; les Services du Premier ministre, la Communauté urbaine de Douala, le CBF et le secteur privé.

Pour ce qui est par exemple de la création d’entreprises, il est demandé au Minpmessa et au CBF d’exécuter la phase pilote de création des entreprises en ligne dans les villes de Douala, Yaoundé et Garoua. En ce qui concerne le paiement des impôts, le Minfi devra lancer la phase pilote du projet d’identifiant unique et étendre la plateforme de télé-procédures fiscales et parafiscales aux centre des impôts des moyennes entreprises d’ici décembre 2015. Quant au règlement des différends, le Minjustice procèdera au lancement des travaux d’informatisation du registre de commerce et de crédit immobilier du fichier national ainsi que des greffes de Douala et Yaoundé pour décembre 2015. Mais, en mai déjà, ce département ministériel devra élaborer un texte relatif à l’organisation de la profession d’administrateur judiciaire et de syndic.

Dans le domaine du commerce transfrontalier également, le Mintrans et le Port autonome de Douala devront élaborer un schéma directeur de développement de la place portuaire de Douala, réviser à la hausse les barèmes applicables, et réduire les délais autorisés pour le stationnement au port.

Le ministère des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières, en ce qui le concerne, doit jusqu’au mois de mai élaborer un projet de texte relatif aux modalités d’enregistrement, au régime des suretés et aux garanties sur les concessions et baux domaniaux. En relation avec le ministère de l’Habitat et du Développement urbain et la Cud, le Mindcaf a jusqu’au mois de décembre prochain pour assurer la mise en place d’un système intégré de gestion des actes d’urbanisme à Douala.

Selon le communiqué final des travaux, il est indiqué que le gouvernement camerounais a pu exécuter 50% des 36 recommandations adoptées lors du forum précédent tenu le 06 mars 2014 à Douala. Dans le classement doing business 2015 de la Banque mondiale, qui donne des indications sur la facilité à faire des affaires dans 180 pays du monde, le Cameroun a gagné 10 places en se hissant à la 158ème position contre la 148ème place l’année précédente.


spm.gov.cm)/n

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé