Sport › Football

Cameroun – décès de Patrick Ekeng : le médecin condamné et la famille du jlueur dédommagée à près de 150 millions de FCFA

L’international camerounais Patrick Ekeng, décédé en plein match du championnat Roumain en 2016 est mort de négligence médicale. La confirmation vient d’être faite par la justice qui a par ailleurs condamner le médecin en appel mardi.

La mort des suites de crise cardiaque du footballeur camerounais Patrick Ekeng Le 6 mai 2016 à la 70e minute du match entre son club, Dinamo Bucarest et le Viitorul Constanta continue de faire parler. En effett, selon le quotidien sportif « Gazeta Sporturilor » cité par « Ouest-France », la justice roumaine a estimé que l’urgentiste présente sur place, n’avait pas agi « correctement » les trois premières minutes précédant l’arrivée de l’ambulance sur le terrain.

Le médecin, Elena Duta, présent sur place a été condamné à 18 mois de prison avec sursis pour «négligence.» Sa condamnation est assortie de 2 mois de travaux d’intérêt général.

La compagnie d’assurance qui couvrait la rencontre devra verser 220 000 euros (soit plus de 144 millions FCFA) à la famille du disparu.

Pour mémoire, Patrick Ekeng a été formé au Canon de Yaoundé il se révèle au grand public à la CAN Junior en 2011. Sa performance râpé aux yeux du club français Le Mans qui le recrute.

Le natif de Yaoundé le 26 mars 1990 déposé ensuite ses valises en Suisse puis en Espagne avant de rejoindre le Dinamo Bucarest. Le milieu de terrain participe à la CAN 2015 en Guinée équatoriale. Un an plus tard il rend l’âme à Bucarest en Roumanie. Deuxième international camerounais après Marc Vivien Foé à rendre l’âme en plein match.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé