› Société

Cameroun : décès du général de division Simon Pierre Dagafounanssou

Le général de division Simon Pierre Dagafounanssou, de son vivant.

« Daga », comme l’appelaient certains, s’est éteint ce 29 septembre à Yaoundé des suites de maladie.

Le général de division Simon Pierre Dagafounanssou n’est plus. L’ancien commandant de la première région de gendarmerie s’est éteint ce jour à l’Hôpital militaire de Yaoundé.

Né vers 1944 à Pouss-Maga, dans le département du Mayo-Danay, région de l’Extrême-Nord Simon Pierre Dagafounanssou, la mort de l’officier général é été annoncée par son porte-fanion, le sous-lieutenant Saini.

Simon Pierre Dagafounanssou était un gendarme à la carrière pleine. Après avoir intégré l’Ecole militaire interarmées du Cameroun (EMIAC), le 1er octobre 1961, il en ressort en 1963 comme lauréat de la promotion « Réunification .  Il poursuit ses études en France à l’Institut Supérieur de l’Intendance à Paris. Il obtient également un Brevet d’Etudes supérieures d’Administration militaire.

« Pendant la période de tutelle, le Cameroun n’avait ni gendarmerie, ni armée de l’ai, ni marine spécifique. Une fois d’indépendance acquise, il ne pouvait donc pas se permettre de maintenir des étrangers à la tête des embryons d’unités hérités. C’est dans cette mouvance qu’une promotion baptisée « Indépendance », composée de 60 élèves officiers de réserve  est recrutée le 1er avril 1960 », raconte-t-il dans ses mémoires intitulées « Carrière d’un soldat de la loi », paru en 2019. C’est en décembre 2001 qu’il avait pris la tête de la première région de gendarmerie.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé