Opinions › Tribune

Cameroun: Déclaration de Olanguena Awono suite à sa condamnation

Par Urbain Olanguena Awono

« La décision du TCS me condamnant une fois de plus à une lourde peine d’emprisonnement de 20 ans pour collusion et coaction avec un faussaire nommé Soue Mbella, pour détournement d’une somme de 80 864 242 F CFA entièrement encaissée par ledit faussaire, est un scandale et une insulte absolue à mon engagement républicain et patriotique au service de l’État pendant plus d’un quart de siècle.

Au demeurant, cette juridiction d’exception caporalisée confirme de procès en procès, concernant les personnalités notamment, sa vocation d’instrument d’épuration politique, nonobstant quelques subterfuges de pure malice. II en est ainsi de la libération des quatre médecins injustement poursuivis et détenus pour rien pendant plus de cinq ans à mes côtés. S’il faut s’en réjouir, car ils n’avaient rien à voir dans cette affaire, leur libération ne doit faire illusion: la cible politique est atteinte.

Pour ma part, le combat pour la justice et la vérité va continuer devant la Cour Suprême du Cameroun. Dans cette perspective, ma détermination demeure sans faiblesse portée par la conviction de mon innocence: je n’ai rien pris au Cameroun, même pas un centime de Francs CFA, et je n’ai associé mon office ni mon intelligence à une quelconque entreprise frauduleuse.

L’Administration des Finances, dont la justice camerounaise a sans scrupules adoptés les arguments faux et mensongers, est responsable du paiement frauduleux d’un dossier que le Ministère de la Santé n’a pas traité ni envoyé au paiement.

Je remercie mes avocats, ma famille et les amis qui me témoignent leur amour et leur soutien.

Que Dieu bénisse le Cameroun.

Urbain Olanguena Awono
jeuneafrique.com)/n
A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut