Personnalités › Jeunes talents

Cameroun: Découvrez Dizoumbe Ernest, l’étudiant qui vit de son art

Il est artiste peintre, caricaturiste, dessinateur et dramaturge

Dextérité, virtuosité et précision, les mots sont assez insuffisants pour qualifier le talent de cet étudiant à la fois artiste peintre, caricaturiste, dessinateur et dramaturge. De son vrai nom DIZOUMBE OUMAROU Ernest, cet originaire de Kaélé dans la Région de l’Extrême-Nord est né le 07 mai 1983 à Douala de M. OUMAROU Bouba et de Mme Amina Kiebong.
Très tôt à l’âge de 5 ans, il découvre son talent de dessinateur et pour maintenir allumée cette flamme artistique qui coule dans ses veines, il va s’évertuer à cultiver son talent jusqu’en classe de 5e où il se découvre une autre vocation, celle de comédien. En l’an 2000, il va remporter ses premiers titres collectifs en comédie lors des soirées culturelles du Lycée de Makary. Un an après, il revient à ses premiers amours qu’il n’a véritablement jamais quittés. L’expérience et la maturité aidant, l’artiste peintre veut déjà se faire un nom et va alors produire ses premières uvres d’art commerciales. En 2005 alors qu’il est encore élève en classe de Terminale, il remporte le titre de meilleur comédien lors de la soirée culturelle de fin d’année du Lycée de Makary. Elève brillant, il obtient son baccalauréat au cours de la même année et s’inscrit en filière sociologie à la Faculté des Arts, lettres et Sciences Humaines de l’université de Ngaoundéré où il adhère immédiatement au club théâtre  »La maturité » ainsi qu’au club des arts plastiques de cette auguste institution. Grâce à la maturité et à l’expérience acquise jusque là, il va organiser ses premières expositions vente qui vont lui ouvrir les portes à une participation honorable au Festival culturel provincial de l’Adamaoua (CARDA).

Dizoumbe Ernest
journalducameroun.com)/n

Et puisque les connaissances qui ne se renouvellent pas régulièrement disparaissent progressivement, il participe en 2007 à un séminaire de formation organisé par les Norvégiens de l’Eglise Évangélique Luthérienne au Cameroun (EELC) avec comme instructeur le grand Maître William KAYO. En 2008, il devient le président du club  »arts plastiques » de l’Université de Ngaoundéré et caricaturiste du journal du club communication de la même institution baptisé le  »UN MIRROR ». Au courant de la même année il a participé au Festival des arts et de la culture (UNIFAC) organisé par le ministère de l’enseignement supérieur (MINESUP) à l’Université de Yaoundé II à Soa. C’est à cette occasion qu’il rencontre des instructeurs comme ONDIGUI ONANA Théodore alias OTHEO ou encore le grand Maître Kouam. Lors de cette expédition, il remporte la 3e place en peinture et est sélectionné parmi les ambassadeurs du MINESUP au 7e FENAC de décembre 2008 à Maroua.
Au jour d’aujourd’hui, on peut dire que l’art nourrit son homme et le fait vivre, puisque DIZOUMBE Ernest participe à la confection de la quasi-totalité des banderoles qui annoncent les grandes manifestations dans la ville. Qui plus est, les fruits de son génie que sont ses uvres d’art tout à fait originales se vendent comme de petits bouts de pain. Une belle façon pour lui d’associer l’art et les études, bref de joindre l’utile à l’agréable.

Dizoumbe Ernest
journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut