› Politique

Cameroun : démissionnaire de l’UDC, Sam Mbaka est courtisé par le RDPC

Le 1er vice président de l’Union démocratique camerounaise a jeté l’éponge après de nombreuses frustrations subies après la mort d’Adamou Ndam Njoya, le défunt président du parti.

Cyrille Sam Mbaka n’est plus le premier vice président de l’Union démocratique du Cameroun (UDC). Il a annoncé sa démission de cette formation de l’opposition ce 10 septembre 2020 à Douala au cours d’une conférence de presse.

Dans les rangs des invités à cette conférence de presse, Edouard Fochivé, cadre du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC), le parti au pouvoir. Ce dernier s’est empressé de tendre la main au désormais ancien premier vice-président de l’UDC. « La démocratie se bâtit autour du RDPC, a commencé Edouard Fochivé, sortir d’un parti à ton niveau prouve qu’il y a un échec quelque part. Si tu venais, sois en rassuré, tu trouveras la chaise et nous bâtirons la décentralisation à la laquelle tu tiens tant ».

Cyrille Sam Mbaka ne goutte pas de ne pas avoir été choisi par le directoire du parti après la mort, en mars dernier, de Adamou Ndam Njoya, président et fondateur de l’UDC. Selon Sam Mbaka, les textes du parti ont été violés après le décès du président national, remplacé par son épouse, alors que les textes du parti prévoient que le vice-président succède au président national après son départ.

Sam Mbaka n’a pas répondu à la main tendue du RDPC, mais annonce la création d’un mouvement politique pour affronter le parti au pouvoir.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé