Sport › Football

Cameroun: Denis Lavagne sort de sa réserve

Dans une série de correspondances adressées au président de la Fecafoot Iya Mohamed, il s’excuse, réclame son salaire et remet sur la table le problème de capitanat

Dans une correspondance datée du 20 juin 2012, dont votre site internet www.journalducameroun a pu entrer en possession, Denis Lavagne demande des excuses au président de la Fécafoot: « Je me permets de me rapprocher de votre haute personnalité pour vous informer que j’ai reçu votre lettre d’observation du 20 juin 2012 concernant mon comportement désobligeant envers le ministre des Sports et certains de ses collaborateurs. Aussi par ce courrier, je tiens à m’excuser et vous promets que cela ne se reproduira plus à l’avenir ». Cette demande d’excuse est la réponse à la correspondance à lui adresser le 20 Juin 2012. Ce-jour-là, Mohamed Iya reprochait à Denis Lavagne d’avoir tenu des propos désobligeants et affiché une attitude de mépris à l’endroit du ministre des Sports et de l’éducation physique et de ses collaborateurs. Comme nous l’annoncions, les faits qui étaient reprochés au technicien français remontent au 1er juin 2012, veille de match Cameroun-RDC, comptant pour la première journée des matches de poules des éliminatoires de la Coupe du Monde 2014. Ce jour-là, Adoum Garoua le ministre en charge des Sports s’était rendu au QG des Lions à l’hôtel Mont Febé, question de booster le moral des troupes. Lors de la réunion technique restreinte, Denis Lavagne, qui était en poste depuis six mois sans contrat, a menacé de manière véhémente de démissionner, si le ministre ne lui offrait pas un bail de deux ans. Pris de court, Adoum Garoua avait indiqué au concerné qui est sorti de son bureau en claquant la porte, que son contrat serait signé le lundi 3 juin. Après moult tractations, le Minsep lui a fait signer un contrat d’un an renouvelable. Visiblement courroucé après la signature de son contrat, Denis Lavagne a refusé de prendre le pot offert par le Minsep. Dans la foulée, il avait également refusé de figurer sur la traditionnelle photo de famille.

Dans une autre correspondance écrite toujours ce 20 juin, Denis Lavagne pose le problème de son salaire: «Je me permets de me rapprocher de votre haute personnalité pour vous informer qu’à ce jour, le 20 juin 2012, je n’ai toujours pas reçu le moindre salaire alors qu’il est stipulé dans mon contrat, contrat contre signé par le ministre des Sports et vous-même, article 7 alinéa 3 : « le mondant global sur toute la durée de contrat est de cent trente deux millions de F Cfa, le dit montant sera payé en un seul versement au plus tard le 31 mai 2012. Aussi je vous serai gré de bien vouloir m’informer des causes de ce retard et m’indiquer les dispositions qui ont été prises afin que les clauses financières de mon contrat soient régularisées». Dans l’impossibilité de pourvoir joindre Denis Lavagne, qui toucherait 11 millions de F Cfa/mois, nous n’avons pas pu vérifier si le technicien français a entre temps été payé.

Visiblement très inspiré ce 20 juin là, Denis Lavagne a posé un autre problème au patron du football camerounais: « Je me rapproche auprès de votre haute personnalité afin de vous présentez une requête concernant la désignation du capitaine et des vices-capitaines de l’équipe nationale du Cameroun. En effet, après réflexion, le staff technique et moi-même pensons qu’il est nécessaire avant les échéances capitales du mois de septembre et octobre (le Cameroun rencontre le Cap-Vert, pour le dernier tour éliminatoire de la Can 2013, Ndlr) de clarifier de façon définitive le problème de capitanat de l’équipe nationale A. Par conséquent, nous pensons qu’il serait nécessaire qu’une cession de travail soit programmée afin de désigner le futur capitaine et vices capitaines.) L’on se souvient que pendant l’absence de Samuel Eto’o, suspendu jusqu’au mois d’août 2012, le capitanat des Lions a été assuré face à la RDC par Idriss Carlos Kameni. Ce dernier, désigné par Denis Lavagne, comme le fut Samuel Eto’o, nommé en 2009 par Paul Leguen. Une entorse des dispositions qui veulent qu’au Cameroun se soit le ministre en charge des Sports qui nomme le capitaine des Lions et ses deux adjoints. En l’absence pour cause de blessures des deux vices capitaines des Lions intronisés par le Minsep, Nicolas Nkoulou et Enoh Ewong, Kameni a donc porté le brassard contre les Léopards. Une fois revenue de sa convalescence, Nicolas Nkoulou, en tant que premier vice premier capitaine a naturellement, hérité du brassard face à la Libye et contre la Guinée-Bissau. Si le sélectionneur des Lions remet au goût du jour le problème du capitanat au sein des Lions, c’est que les cicatrices nées de l’affaire Eto’o, suite à la grève des Lions à Marrakech, sont loin d’être refermées. L’on peut d’ailleurs comprendre à travers sa missive, qu’il n’envisage pas remettre le brassard des Lions à Samuel Eto’o, dès son retour dans la tanière.

Denis Lavagne est le sélectionneur des Lions
Googles images)/n

Zapping Actu International
Vos paris sportifs can 2019
1xbet
À LA UNE
Zapping CAN 2019
SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Retour en haut
error: Contenu protégé