Santé › Actualité

Cameroun: dépistage gratuit des hépatites virales au CHU de Yaoundé

Cette campagne de consultations gratuites est organisĂ©e jusqu’au 30 juillet, en prĂ©lude Ă  la JournĂ©e mondiale contre l’hĂ©patite, jeudi 28 juillet 2016

Le Centre hospitalier et universitaire (Chu) de YaoundĂ© ouvre ses portes aux consultations gratuites pour tous. De nombreuses activitĂ©s sont prĂ©vues. Il s’agit, entre autres, des dĂ©pistages gratuits pour les femmes enceintes, une confĂ©rence sur les hĂ©patites virales Ă  l’amphithéâtre 350 de la FacultĂ© de mĂ©decine et des Sciences biomĂ©dicale, une marche de sensibilisation au Boulevard du 20 mai, le samedi 30 juillet.

Les hĂ©patites virales sont en effet considĂ©rĂ©es comme des tueuses silencieuses. Au fil des annĂ©es, elles constituent un problème de santĂ© majeur au Cameroun. Peu ou moins mĂ©diatisĂ©es que le Sida, elles font Ă  n’en point douter des ravages au sein de la population. Selon le professeur Oudou Njoya, prĂ©sident du RĂ©seau camerounais contre les hĂ©patites virales, le taux de prĂ©valence de l’hĂ©patite B est 10%, soit environ 2,2 millions de Camerounais atteints.

L’hĂ©patite B qui s’attaque au foie et d’autres types d’hĂ©patites donnent lieu Ă  «des complications graves telles que le cancer du foie et la cirrhose qui n’ont pas de traitement curatif» Ă©claire le Pr. Oudou Njoya. Les patients qui reçoivent les transfusions sanguines, les patients dialysĂ©s, les dĂ©tenus, les consommateurs des drogues injectables, les nouveau-nĂ©s, les adeptes des rapports sexuels non-protĂ©gĂ©s sont les personnes les plus exposĂ©es.


Photo d’illustration
Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut