› Eco et Business

Cameroun: Des agents du Ministère des finances suspendus

Ils relèvent pour la plupart de la Direction des Impôts

C’est le ministre des finances Essimi Menye qui a lui-même signé cette note de service portant suspension des agents relevant de son département ministériel. Ces agents sont suspendus de toute activité au sein de la Direction générale des impôts pour fautes professionnelles graves et pour une durée de trois mois. Il s’agit de Nignaleba Fombagne Jérémie, agent d’appui en cours de contractualisation en service au centre divisionnaire des impôts de Douala bis, Meka Ela Joseph agent d’appui en cours de contractualisation en service au centre divisionnaire des impôts de douala14, Owoutou Afane Hubert Maxime agent d’appui en cours de contractualisation en service à la cellule spéciale d’enregistrement auprès du ministère de la culture.

Selon la note de service du Ministre des Finances Essimi Menye, le Directeur général des impôts est chargé de l’application de cette note signée le 13 juillet 2009.Cette suspension intervient au lendemain de la formation du nouveau gouvernement, surtout après les mises en gardes du président de la République son excellence Paul Biya qui a fustigé l’inertie le laxisme et la corruption qui avaient à nouveau gagné du terrain dans l’administration Camerounaise. Le ministre des finances Essimi Menye donne ainsi un signal fort à la lutte contre la prévarication. Un combat que mène depuis des années le chef de l’Etat. Dans le cadre de la mise en uvre des principes de bonne gouvernance, le MINFI voudrait certainement que cette suspension soit considérée comme un avertissement ou comme un moyen dissuasif pour les gestionnaires indélicats que le Président Paul Biya appelle Bandits à col blanc qui selon le numéro un Camerounais vont Rendre gorge.

Le ministre des Finances qui était face à la presse hier, s’est aussi prononcé sur plusieurs centres d’intérêts, tels que le programme économique du Cameroun, le Prêt du Fond monétaire International(FMI), les réserves de Change etc. Le principal sujet entre le patron des Finances Camerounaises et la presse, était donc sans conteste le récent prêt de 70 milliards contractés par le gouvernement de la République du Cameroun auprès du Fond Monétaire International. Le ministre des Finances a, à cet effet rassuré les Camerounais que le prêt de 70 milliards n’est pas contraignant pour l’état du Cameroun.

C’est tout simplement un prêt qui permet de consolider la balance de paiement. La rencontre entre le Ministre des Finances et la presse, a aussi permis à Essimi Menye d’informer les professionnels des médias que le volume des réserves de change dont dispose le Cameroun, est de 1600 milliards de francs CFA. Mais, dira t-il, cet argent ne peut pas être affecté directement au financement de l’économie lorsqu’on en a pas suffisamment. Selon le MINFI, les 1600 milliards de francs CFA suffisent à peine pour financer l’économie Camerounaise sur une période de 10 mois. Il importe donc que la rigueur soit de mise dans l’exécution des tâches, dans le traitement des dossiers et dans la gestion des biens de l’état. La note de service suspendant ces agents véreux de la Direction des impôts est certainement l’une des réponses urgentes aux exigences du président Paul Biya.

Ministre des Finances Essimi Menye
www.africapresse.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut