Politique › Sécurité

Cameroun -psychose : des cercueils déposés dans des carrefours à Bamenda

Un des cercueils avec fétiche déposé à Bamenda
Ceci intervient après que onze séparatistes aient été « neutralisés » par l’armée camerounaise, le week-end dernier. Les sécessionnistes misent désormais sur des pratiques peu orthodoxes pour passer leurs messages.  

La crise anglophone a pris une autre tournure. Après avoir observé la traditionnelle journée morte de lundi, les populations de Bamenda ont été apeurées mardi matin en découvrant des cercueils déposés dans certains carrefours. A noter, que la veille de cette découverte,  les corps sans vie de 11 séparatistes,  neutralisés par nos forces de défense, ont été retrouvés au rond-point de City Chemist, dans la rue Che et à Mile Two.

Selon nos confrères du journal l’Intégration, ces cercueils ont été aperçus à : Rendez-vous Junction, Domino Hotel Junction par Mulang, Old Simplicity par Ntarinkon et à Cow-boy Junction par Ngomgham. Si pour l’instant aucun groupe de la milice armée de la République fantôme d’Ambazonie ne réclame la paternité de la pose de ces cercueils, il n’en demeure pas moins que ces pratiques visent à effrayer le commun des mortels qui ne respectera pas le mot d’ordre de ville morte projeté dès ce jeudi 16 septembre et ce pour une durée de deux semaines.

En effet, des combattants séparatistes ont institué depuis quelques jours un mot d’ordre de désobéissance civile. Ils ordonnent à la population de faire leurs emplettes ce mardi sur les marchés. Lesquelles emplettes leur permettront de résister aux deux semaines de villes mortes qui coïncideraient avec la célébration le 1er octobre prochain de ce qu’ils appellent «l’indépendance» de leur territoire.

Notons également que le dimanche 12 septembre dernier, l’armée camerounaise a essuyé une lourde perte. Sept éléments du Bataillon d’intervention rapide (Bir) sont tombés dans une embuscade tendue par des combattants séparatistes. Il était environ 9h30mn lorsque le véhicule blindé transportant ces éléments a sauté sur un engin explosif improvisé à Kikaikilaki vers Tatum par Kumbo. La déflagration a émietté le véhicule et leurs occupants. Tous ont péri sur le champ. Ces éléments des forces de défense et de sécurité étaient de retour d’une mission à Ndu dans l’arrondissement éponyme, département du Donga-Mantung.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé