› Société

Cameroun : des corps abandonnés à la morgue de l’hôpital régional de Bamenda

L'entrée de l'hôpital régional de Bamenda. ©Droits réservés.

Les populations de la ville ont moins de 24h pour identifier et récupérer les corps abandonnés à l’hôpital régional de Bamenda avant qu’ils ne soient transmis à la commune pour être enterrés.

Des cadavres non identifiés à la morgue de l’hôpital régional de Bamenda seront remis aux autorités de la commune ce 25 septembre 2018. Il s’agirait de corps de personnes abattues lors des conflits opposant les forces de sécurité camerounaises aux combattants séparatistes dans cette partie du pays.

Dans un communiqué signé le week-end dernier, le Dr Kingue Thompson, le directeur de l’hôpital régional de Bamenda, a appelé la population à identifier les corps abandonnés à la morgue. Les corps qui ne seront pas identifiés avant le 25 septembre seront transférés à la commune et enterrés dans une fosse commune.

Avec l’intensification des conflits dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, la morgue de l’hôpital régional de Bamenda se voit submergée. Selon des habitants de cette ville, beaucoup de personnes hésitent à identifier les corps des membres de leur famille de peur d’être pris pour des séparatistes.

D’autres accusent les autorités de l’hôpital de retenir des corps pour exiger aux familles de payer certaines sommes d’argent pour que leurs corps soient rendus. « Certaines familles ont organisé les obsèques sans les corps de leurs défunts », a déclaré une source.

La crise anglophone qui sévit au Cameroun depuis 2016 s’étend de plus en plus. La psychose est encore plus grande en cette veille d’élection présidentielle qui se tient dans deux semaines.

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut