Société › Société

Cameroun : des faux produits éclaircissants saisis par la douane

Faux produits de beauté
 Des produits faits dans le noir pour éclaircir la peau

Il s’agit de substances cosmétiques utilisées sur la peau. L’opération s’est déroulée dans une usine clandestine à Douala.

Sale temps pour plusieurs vendeurs et utilisateurs de produits cosmétiques. Mais sans doute, un mal pour un bien. Et le mérite revient aux forces de la douane Camerounaise, à Douala.

C’est sous l’égide du commandant Mvondo Elanga, responsable des douanes, que l’opération coups de poings a pu être effectuée. Une descente sur le terrain qui a permis de saisir des laits de toilette contrefaits et autres crèmes éclaircissantes dont la cargaison est évaluée à au moins huit tonnes.

« L’ensemble des produits et matériels saisis vaut au minimum 100 millions de FCFA » a indiqué le commandant Mvondo Elanga.

Autres éléments saisis, des étiquettes et récipients de toutes sortes. L’usine clandestine qui fabrique ces produits est située au quartier Ndogbong au lieu-dit ‘Zachman’. Après la saisie, les officiers de la douane l’ont scellée avant d’amener les faux produits à l’ancienne direction générale des Douanes.

La propriétaire se défend et récuse de ce fait l’accusation de la douane. Elle prétend ne pas pratiquer une activité répréhensible. Et elle poursuit qu’elle est la promotrice de sa propre marque, qui est mis au nom de sa fille.

Mais face à ces propos, le commandant Mvondo Elanga indique qu’ils avaient déjà mené l’enquête et avaient l’information depuis quelques jours. Et c’est après avoir obtenu le mandat que la douane a enfin pu débarquer sur les lieux. Après quoi, des tests ont été fait pour vérifier la dangerosité des produits.

« Nous avons procédé à des tests sur des feuilles blanches. Assez rapidement, elles devenaient pratiquement comme de la cendre » indique-t-il. Puis souligne que sur une peau humaine, les mêmes produits ne tarderaient pas à avoir des conséquences nocives. Ce qui va alors entrainer le blanchiment de l’épiderme.

Ces crèmes qui permettent de traiter la coloration de la peau due au mélasma et aux cicatrices de l’acné, revêtent un aspect néfaste pour la santé.

De nombreuses études scientifiques ont révélé les dangers associés à leur utilisation. On parle d’une agressivité sur la peau et des risques élevés de développer un cancer.

 

 


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé