› Eco et Business

Cameroun: des jeunes font des pavés avec du plastique recyclé

Recycler du plastique et l’utiliser à la place du ciment pour faire des pavés écolos: c’est l’idée d’un entrepreneur camerounais à Yaoundé

Recycler du plastique et l’utiliser à la place du ciment pour faire des pavés écolos: c’est l’idée d’un entrepreneur camerounais à Yaoundé, qu’il a doublée d’une dimension sociale, en embauchant des jeunes en réinsertion dans son entreprise. L’initiative a séduit l’association C ur d’Afrique, créée par le célèbre footballeur Roger Milla, qui lui a apporté son soutien.

Le concept développé par Pierre Kasoumloum est particulièrement pertinent au Cameroun, où la gestion des déchets plastique est un enjeu majeur. Beaucoup de sacs plastiques et d’emballages y sont jetés dans la nature, bouchant les caniveaux et encombrant les rivières.

C’est en puisant dans ses souvenirs d’enfance que Pierre Kasoumloum a eu l’idée de ces pavés:

« J’ai conçu ces pavés il y a une quinzaine d’années en m’inspirant tout simplement des jouets que nous fabriquions en hiver pendant notre enfance. Nous récupérions des gobelets plastiques usagers, les faisions fondre avec le feu de bois allumé pour chauffer les maisons. Nous récupérions le plastique fondu, que nous mélangions à de l’eau pour
confectionner des petites boules, après lesquelles nous courions ensuite en les poussant avec un bâton. Un jour, j’ai pensé à mélanger le plastique avec du sable et j’ai réalisé qu’une fois solidifié, le mélange permettait de concevoir des pavés assez solides. Au Cameroun, on a énormément de sacs plastiques et d’emballages, et je me suis dit qu’il fallait trouver un moyen de les recycler. Ça permet d’agir utilement pour l’environnement.

Après différents tests en laboratoire, aidé par un investisseur, nous avons trouvé une formule satisfaisante en terme de solidité. Au fur et à mesure des années, j’ai développé des business au Burkina Faso, en Sierra Leone, au Nigéria, puis au Cameroun, en m’appuyant sur des ONG ou des associations. À chaque fois, je tiens à former des enfants des rues, afin de leur donner une chance de se sortir de la misère et d’arrêter de dormir n’importe où.

Le processus de conception comprend plusieurs étapes. Le plastique, qui fait office de liant à la place du ciment, est d’abord trié : celui contenant du chlore est éliminé, car il est toxique s’il est transformé. Le plastique sélectionné est ensuite fondu, dans une cuve placée sur du feu de bois. Nos jeunes employés y ajoutent du sable, déposent le produit dans un moule et le font sécher pendant quinze minutes », explique l’entrepreneur.

Les déchets plastiques récupérés.
observers.france24.com)/n

Les pavés ont l’avantage d’être moins coûteux que des pavés classiques: selon Pierre Kamssouloum, un mètre de carré de ses pavés, d’une épaisseur de 5 centimètres, coûte 3 500 francs CFA (environ 5,35 euros), contre 5 000 francs CFA pour un pavé avec du ciment. Selon le laboratoire Labogénie, l’organisme officiel d’analyse des matériaux de construction et des travaux publics, les tests de solidité donnent des résultats encourageants, mais doivent encore « être confortés par d’autres tests ». La fédération camerounaise de handball s’est en tout cas laissée convaincre, et la cour de son siège est désormais tapissée des pavés de Caredd.

Les cuves dans lesquelles ils sont fondus.
observers.france24.com)/n

Il reste toutefois encore des difficultés à surmonter:

« À Yaoundé, je me suis lancé en 2008. Aujourd’hui,15 personnes travaillent dans l’entreprise, et 20 jeunes sont en formation depuis juin 2015 avec l’aide de l’association de Roger Milla. Ils étaient plus au départ, mais plusieurs ont se sont malheureusement démotivés. Tout n’est pas facile : nous avons un nombre satisfaisant de commandes, mais parfois, les clients ne payent pas ou très en retard. Cela nous crée des difficultés financières. Nous sommes toujours dans une phase de production artisanale, j’aimerais pouvoir passer à une production semi-mécanisée, mais cela me demanderait 7 millions de Francs CFA d’investissement. »

Les moules à pavés, dans lesquels est versé le mélange de plastique et de sable.
observers.france24.com)/n

En juin 2015, l’association C ur d’Afrique, créée par la légende du football camerounais Roger Milla, a apporté son soutien aux projets de Pierre Kamsoumloum. Elle prend en charge la formation des jeunes . Elle a par ailleurs sensibilisé des enfants de deux écoles de Yaoundé au tri, les invitant à collecter et à recycler des déchets plastiques dans leurs quartiers. Les 3 tonnes de déchets plastiques collectés ont fourni de la matière première pour Pierre Kasoumloum. À terme, C ur d’Afrique compte former 2 500 jeunes à la collecte au tri et à la transformation des déchets plastique. De bonnes perspectives pour les projets de Pierre Kamsoumloum.

Et le résultat final.
observers.france24.com)/n

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé