› Non classé

Cameroun : des nouvelles de Mamadou Mota, 1er vice-président du MRC, blessé

Le Premier vice-président du Mrc, diminué physiquement, reste en détention au Sed depuis les émeutes de Kondengui le 22 juillet dernier
(c) Droits réservés

Mamadou Mota, serait victime d’une fracture du bras due « à la torture » subie lors du transfert au Sed après les émeutes de Kondengui. L’information est de l’actuelle présidente dudit parti, Tiriane Noah.

Le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) est inquiet de la situation de son premier-vice-président, Mamadou Mota, transféré au Sed après les émeutes du 22 juillet à Kondengui. Cet homme politique souffrirait d’une « fracture au bras »  occasionnée par la « torture » dont il aurait été victime au cours desdits évènements. Il aurait par ailleurs été privé de nourriture pendant six jours.

« Nous allons tenir m. Biya Paul et son clan entièrement responsables de ce qui peut arriver à notre premier vice-président, et plus généralement, la réaction qui pourrait venir de notre peuple qui aspire à la paix et au respect Pour la liberté, la justice et la vie humaine », écrit Tiriane Balbine Nadège Noah, l’actuelle présidente du MRC,  dans un post Facebook samedi, 27 juillet.

Au-delà des blessures qu’il porte, c’est le fait qu’il soit privé de soins médicaux qui préoccupe la direction du MRC.  « Il est toujours souffrant, son bras n’est pas guéri. Il a récemment reçu la visite d’un médecin militaire parce qu’il fallait replacer son bras. Maintenant il n’a pas le droit de rencontrer son médecin pour les soins et le suivi. Il n’a pas le droit de rencontrer son médecin, il n’a pas accès à une institution hospitalière, nous même, nous n’avons pas accès à lui ni aux autres camarades d’ailleurs on sait juste que certains sont gardés au Sed et d’’autres au GSO, mais on ne les a pas vu », explique Tiriane Balbine Nadège Noah, contacté par Journalducameroun.com.

Mamadou Mota et ses compagnons d’infortune ne sont pas bien approvisionnés en nourriture, a-t-on appris ce jour. Une situation qui découle des restrictions sur leurs droits de visite.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé