Economie › Infrastructures

Cameroun : possibilités de reprise des travaux de la route Babadjou-Bamenda

Route Babadjou-Bamenda
Suite à l’annonce faite par le Premier ministre, la semaine dernière à Bamenda au sujet de cette section de la Nationale 6, le ministre des Travaux publics a accordé une audience au Directeur des opérations de la Banque mondiale au Cameroun, hier 11 octobre 2021.

« Le Ministre des Travaux publics (MINTP) et moi avons parlé de l’intérêt commun de deux axes routiers: le premier, Babadjou-Bamenda et le second Mora-Dabanga-Kousseri ».  Des propos du du représentant de la Banque mondiale au Cameroun, Abdoulaye Seul. L’hôte du MINTP a rappelé que l’axe Babadjou-Bamenda comporte plusieurs segments notamment : Babadjou-Matazem, Matazen-Bamenda, la traversée urbaine et le contournement de Bamenda.
Évoquant les possibilités d’une reprise des travaux sur ces quatre axes routiers, avec la mise sur pieds de certaines dispositions, il a précisé que des mesures doivent être prises par les deux parties: côté Cameroun (Gouvernement) et côté Banque mondiale et signalé par cette occasion que les deux parties sont déterminées pour la finalisation de ces grands travaux.
S’agissant de la route Mora-Dabanga -Kousseri, le Directeur des Opérations de la Banque Mondiale a affirmé qu’en dépit de la fin de l’échéance du prêt, la détermination de son institution est totale, au regard de l’importance que ce projet représente pour la stabilité de cette région essentielle pour le Cameroun.
 La Banque mondiale est donc à cet effet déterminée à accompagner le Cameroun dans la reprise de ce projet. « Nous inscrivons ce projet dans une discussion que nous avons avec le Cameroun aujourd’hui sur la stratégie de prévention des conflits et du renforcement de la résilience contre les conflits. Si cette stratégie que prépare le Cameroun est validée, les ressources seront mises à sa disposition pour contribuer au financement de la construction de cet axe Mora-Dabanga-Kousseri ».
 L’on a appris que des discussions sont en cours avec le ministère de l’Economie, de l planification et l’aménagement du territoire (Minepat) dans le but de converger rapidement et obtenir un résultat satisfaisant pour le Cameroun.
Rétablissement de la circulation
C’est en 2016 que le conseil d’administration de la Banque Mondiale a approuvé la construction de cette route. Les travaux ont débuté en 2017 et ont été interrompus du fait des attaques des groupes armés séparatistes  à l’endroit de l’entreprise adjudicataire.
La Banque Mondiale a entrepris il y a quelques mois avec le Ministère des Travaux des publics, de voir dans quelle mesure les travaux peuvent reprendre de façon responsable car dans une telle zone de conflit, il est important de livrer une route mais de le faire de façon à ne pas envenimer le conflit, tout en renforçant la cohésion et la paix dans cette région.
Pour se faire il faut que le MINTP travaille sur la gestion des risques et la Banque Mondiale a reçu des propositions dans ce sens. L’on retient donc que des mesures sont en cours pour que les travaux reprennent le plus tôt possible.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé