Politique › Sécurité

Cameroun : des présumés séparatistes relâchent une trentaine de civils

Forces de sécurité camerounaises dans les régions anglophones (c) Droits réservés

Les personnes enlevées sur la route Buea-Kumba mardi dernier ont été libérées après avoir été dépouillées.

Les passagers enlevés le 15 janvier par des hommes armés non identifiés sur l’axe-lourd Buea-Kumba ont été relachés. Des sources contactées par l’agence AFP ont déclaré que les personnes kidnappées ont été libérées après avoir été dépouillées de leur téléphone et de leur argent ».

Ils ont été enlevés mardi dernier par des hommes armés qui ont attaqué leurs bus près de la localité d’Ediki à quelques kilomètres de Buea, région du Sud-Ouest Cameroun. Avant de les emporter, les ravisseurs avaient récupéré leurs cartes nationales d’identité.

Depuis octobre 2017, les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest sont en proie à une révolte armée d’anglophones réclamant l’indépendance.

Les enlèvements par rançon et les extorsions ont proliféré dans les deux régions, ainsi que des attaques contre les forces de sécurité. Des actes de destruction des infrastructures publiques ainsi que des incendies criminels visant des bâtiments publics et des personnalités de l’Etat.

 

Zapping CAN 2019
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé