Société › Société

Cameroun: Des recrutements encore annoncés à la fonction publique

13.000 personnels seront recrutés par l’Etat pour la période 2009-2010.

L’information a été rendue publique par le ministre de la Fonction publique et de la Reforme administrative. Au cours de sa sortie médiatique, Emmanuel Bonde, a laissé entendre que ce chiffre concerne non seulement les recrutements déjà entamés, mais aussi ceux à venir. En effet, environ 4.000 personnels ont déjà été absorbés par la fonction publique dans les secteurs de la santé et de l’informatique. Plus concrètement, ces recrutements vont de l’intégration sur titre à la contractualisation, en passant par les concours directs, les concours de formation et autres.

Les concours professionnels concernent les fonctionnaires en activité. Dans ce cas d’espèce, les promotions en grade ou le changement de cadre sont privilégiés. Quant aux concours spéciaux, ils permettent la promotion des personnels de l’Etat relevant du code du travail (contractuels, agents contractuels, etc.). Ces personnels ont la particularité de n’avoir jamais exercé à la fonction publique avant leur enrôlement. Cette démarche a pour but de combler le manque de personnel exprimé par les différents ministères. Un déficit dû entre autre au départ en retraite, dont la moyenne annuelle est de 5.000 depuis quelques années. Au total, ce sont 1870 personnels qui sont appelés à connaître une promotion interne.

Le plus grand nombre de places à pourvoir soit environ 8.300 personnels, revient aux concours de formation ainsi qu’aux recrutements dits nouveaux. Ces recrutements nouveaux se feront par voies de concours. Dans un premier temps, il sera question de concours de formations dans les grandes écoles, qui donnent accès direct à la fonction publique, au terme de sa formation. Les grandes écoles retenues pour ces formations sont entre autres l’ISSEA, l’INJS et le CENAJES. Par la suite, l’on annonce des concours directs, le but étant d’absorber un certain nombre de professionnels issus de certaines grandes écoles du pays. Les secteurs les plus concernés sont : la santé publique avec 2797 places à pourvoir, l’agriculture 560 places, les nouveaux métiers dont l’informatique 470 places entre autre. L’on annonce également le recrutement de 420 personnels dans le domaine de l’information. Une aubaine pour de nombreux jeunes camerounais, diplômés en technologie de l’information et de la communication, mais contraint au chômage.

S’agissant du déroulement de ces recrutements, aucun calendrier n’a pour l’instant pas encore été publié. Si certains recrutements ont déjà été faits, un calendrier définitif reste à préciser pour la grande majorité. Au ministère de la Fonction publique et de la Reforme administrative, l’on avoue d’ailleurs avoir pris du retard sur les prévisions de débuts d’années. Ce département ministériel fait face actuellement au dossier des primes de bonnes séparations pour les temporaires non retenus lors des précédentes opérations de contractualisation.


Noiraufeminin.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut