International › APA

Cameroun : des responsables au service de la solde arrêtés

Le chef de la division de l’informatique au ministère camerounais des Finances, Emmanuel Leubou, et cinq autres responsables de la chaîne de gestion du fichier solde de l’État, sont aux arrêts depuis mercredi dernier, dans le cadre d’une vaste opération visant à traquer les auteurs et bénéficiaires d’émargements irréguliers, a appris APA de sources proches du dossier au Tribunal criminel spécial (TCS).Également président d’Unisport de Bafang, un club de football de D1, Leubou est soupçonné d’introduire un réseau de fausses informations dans la base de données des salaires des agents publics, dont le préjudice financier est annuellement estimé à 13 milliards FCFA.

Cette interpellation, apprend-on, fait suite à une plainte contre X introduite auprès du TCS depuis bientôt 2 ans par la hiérarchie des Finances.

Selon les mêmes sources, une centaine de responsables, dans différents département ministériels, sont aujourd’hui sous le coup d’enquêtes judiciaires portant sur des milliers de fonctionnaires fictifs, de faux actes d’intégration, de doubles salaires et autres stratégies de fraude administrative et financière.

Il y a deux semaines de cela, le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, a lancé une nouvelle opération de comptage physique des personnels de l’État (COPPE) «obligatoire», rentrant dans le cadre du processus de rationalisation de la dépense salariale.

Il s’étale jusqu’en juin prochain et «a pour but d’identifier et d’expurger du fichier solde de l’État tous les agents publics y émargeant irrégulièrement du fait d’une absence non justifiée, d’une démission ou d’un décès non déclaré».

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut