› Société

Cameroun : des séparatistes brandissent un butin de guerre

Dans une vidéo, des combattants affichent des armes et du matériel qui auraient été emportés lors de l’attaque de Galim du 8 mars, dans la région de l’Ouest du Cameroun.

Depuis plusieurs heures, des vidéos et des images diffusés sur les réseaux sociaux montrent des armes et du matériel militaire. Une quinzaine de fusils d’assaut de type FAL, des pistolets, des gilets et des casques estampillées « Gendarmerie » et « Bir », etc.

Des images qui proviendraient, selon certaines sources, d’un groupe de combattants séparatistes actif dans le Ngoketunjia, région du Nord-ouest du Cameroun.

Ceux-ci auraient traversé dans la région de l’Ouest pour mener cette attaque. C’est du moins ce qu’affirme le gouvernement à travers le ministre de la Communication.

« Les assaillants lourdement armés, évalués à près d’une cinquantaine d’individus relevant des hordes terroristes sécessionnistes, en provenance de la Région du Nord-Ouest, sont entrés à Galim, dans une caravane motorisée qui s’est dirigée à dessein, sur les sites abritant la Brigade Territoriale de Gendarmerie et le Poste de Sécurité Publique de l’Arrondissement de Galim », a affirmé le ministre René Emmanuel Sadi.

D’après certains séparatistes, il s’agit d’un butin de guerre. Celui-ci aurait été emporté à la suite de ladite attaque.

Cette attaque, l’une des plus meurtrières hors des régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, a fait quatre morts : deux gendarmes et deux policiers d’après le gouvernement.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé