› Société

Cameroun : des soldats du Bir accusés du kidnapping d’un homme

Cinq éléments de cette unité d’élite de l’armée sont soupçonnés d’avoir organisé l’enlèvement d’un homme à Buea et exigé le versement d’une rançon de 2 millions Fcfa.

C’est par le numéro que compte Mobile Money de l’un des kidnappeurs que les éléments du Groupement d’intervention mobile (Gmi) de la police nationale a pu remonter la piste.

Celle de 5 soldats du Bataillon d’intervention rapide (Bir) soupçonnés d’avoir organisé l’enlèvement d’un homme, à Buea (région du Sud-ouest Cameroun).

Selon la Cameroon News Agency qui rapporte l’information, les cinq soldats ont été arrêtés le vendredi 10 janvier, 24h après avoir reçu le transfert d’argent. Ils avaient déjà perçu plus de la moitié des 2 millions Fcfa collectée par la famille de l’homme enlevé à Sand Pit, un quartier de la ville de Buea, région du Sud-ouest du Cameroun. L’homme a été libéré et les soldats arrêtés.

Les enlèvement sont fréquents dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest depuis le déclenchement de la crise anglophone. Très souvent, un doigt ceci est l’oeuvre des groupes séparatistes qui sévisent dans la région.

 


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé