Politique â€ș SĂ©curitĂ©

Cameroun : deux civils tués par Boko Haram à Laoutsaf

©Droits réservés

Les membres de la secte ont fait incursion dans la localitĂ© lundi dernier. La riposte de l’armĂ©e camerounaise aurait fait des morts chez les terroristes.

Des membres de la secte terroriste Boko Haram ont fait irruption Ă  Laoutsaf, le lundi 09 octobre dernier, et s’en sont pris aux populations. Cette attaque, qui a durĂ© environ deux heures, a laissĂ© deux civils sur le carreau. Des maisons ont Ă©galement Ă©tĂ© pillĂ©es. AprĂšs leur forfait, les assaillants se sont repliĂ©s vers le Nigeria, pour retrouver leur base.

D’aprĂšs le quotidien Le Jour, l’armĂ©e camerounaise aurait ripostĂ© par des frappes d’artillerie. Le journal rapporte que les soldats camerounais Ă©taient sur la piste des terroristes depuis une semaine. En effet, les militaires avaient  reçu des informations crĂ©dibles sur des camps des terroristes situĂ©s en territoire nigĂ©rian. Ils dĂ©tenaient ces renseignements d’anciens otages (ĂągĂ©s entre 4 et 14 ans), qui avaient rĂ©ussi Ă  s’enfuir de leur lieu de captivitĂ©.


C’est ainsi qu’à partir du Cameroun, l’armĂ©e aurait pilonnĂ© Sabongari et Gahabaywa, villages nigĂ©rians situĂ©s Ă  quatre kilomĂštres de la frontiĂšre avec le territoire camerounais. C’est de lĂ  que seraient partis les terroristes pour mener leur attaque Ă  Laoutsaf. Les deux villages nigĂ©rians auraient subi la pression de l’armĂ©e camerounaise pendant plusieurs heures. Des prĂ©sumĂ©s terroristes seraient morts au cours de l’opĂ©ration menĂ©e par les militaires camerounais.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut