Politique › Sécurité

Cameroun : deux civils tués par Boko Haram à Laoutsaf

©Droits réservés

Les membres de la secte ont fait incursion dans la localité lundi dernier. La riposte de l’armée camerounaise aurait fait des morts chez les terroristes.

Des membres de la secte terroriste Boko Haram ont fait irruption à Laoutsaf, le lundi 09 octobre dernier, et s’en sont pris aux populations. Cette attaque, qui a duré environ deux heures, a laissé deux civils sur le carreau. Des maisons ont également été pillées. Après leur forfait, les assaillants se sont repliés vers le Nigeria, pour retrouver leur base.

D’après le quotidien Le Jour, l’armĂ©e camerounaise aurait ripostĂ© par des frappes d’artillerie. Le journal rapporte que les soldats camerounais Ă©taient sur la piste des terroristes depuis une semaine. En effet, les militaires avaient  reçu des informations crĂ©dibles sur des camps des terroristes situĂ©s en territoire nigĂ©rian. Ils dĂ©tenaient ces renseignements d’anciens otages (âgĂ©s entre 4 et 14 ans), qui avaient rĂ©ussi Ă  s’enfuir de leur lieu de captivitĂ©.


C’est ainsi qu’à partir du Cameroun, l’armée aurait pilonné Sabongari et Gahabaywa, villages nigérians situés à quatre kilomètres de la frontière avec le territoire camerounais. C’est de là que seraient partis les terroristes pour mener leur attaque à Laoutsaf. Les deux villages nigérians auraient subi la pression de l’armée camerounaise pendant plusieurs heures. Des présumés terroristes seraient morts au cours de l’opération menée par les militaires camerounais.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut