Politique › Institutionnel

Cameroun: Deux hommes de la Seleka aux mains de la police camerounaise

Ils seraient identifiés comme faisant parties des hommes qui avaient attaqué et tué le chef du poste de police camerounais

Selon le journal gouvernemental camerounais, deux éléments de la Séléka ont été arrêtés sur le territoire camerounais, précisément dans la localité de Toktoyo où le malheureux incident s’était produit la semaine dernière entre le Cameroun et la RCA, avec la mort d’un policier camerounais. De sources policières, les deux éléments de la Séléka sont formellement identifiés comme faisant parties des hommes armés qui avaient attaqué le poste de police dans la localité de Toktoyo, zonz frontalière avec la RCA. Ces hommes de la Séléka sont en ce moment détenus dans une cellule dans le chef lieu de la région de l’Est, Bertoua. Selon les autorités administratives camerounaises, la situation dans cette localité d’environ 300 personnes est désormais sous contrôle.

On se souvient que mardi de la semaine dernière, des militaires centrafricains sont entrés en territoire camerounais et ont abattu le chef de poste de police, avant de prendre la poudre d’escampette alors que certains d’entre eux, visiblement ivres, venaient de traverser la frontière de leur pays, suite à une altercation dans un débit de boisson. Actuellement, la frontière entre les deux pays a été réouverte. Sur place à Toktoyo, le gouverneur de la région de l’Est Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, a confirmé que les commerces et autres activités qui avaient été fermés en guise de protestation par les populations camerounaises sont à nouveau opérationnels. Une information confirmée par le Syndicat des camionneurs, qui, après deux jours de suspension d’activités, ont repris la desserte du corridor Douala-Bangui.

Deux hommes de la Séleka aux mains de la police camerounaise

centrafrique-presse.over-blog.com)/n

À LA UNE
Retour en haut