› Société

Cameroun : deux militaires aux arrêts pour usurpation d’identité

Avec leurs complices, ils sont accusés d’avoir essayé d’arnaquer des individus au nom du Secrétaire général de la police nationale et d’un colonel en service au ministère de la Défense.

Quatre malfaiteurs présumés sont entre les mains de la police pour des accusations d’escroquerie et d’usurpation de titre. Ils sont soupçonnés de s’être fait passer pour le commissaire divisionnaire Dominique Baya, Secrétaire générale de la Délégation nationale à la Sureté nationale (DGSN), la Police nationale ; et de s’être également présenté comme le colonel Eloundou, en service au ministère de la Défense.

Parmi eux, Jean Jacques Mekinda Ze, ancien sergent-chef révoqué des rangs de l’armée et le maréchal de logis Rolex Francis Mpomo, en service à la brigade terre de Ndongbon, à Douala. Avec leurs deux complices,  Barthélémy Lionel Atangana Ombga et Lucienne Pulchérie Abena Mimboe, ils promettaient des avancements de grade au nom du responsable de la police et des postes à l’étranger pour le compte du colonel Eloundou.

« Les faits remontent au mois de décembre 2020 et janvier 2021, lorsque le Sg de la DGSN a commencé à recevoir des messages et appels téléphoniques des collègues des services extérieurs et qui lui faisaient état de ce qu’ils ont reçu son appel, et pour cela ils demandaient leur Cv par rapport aux nominations qui sont en vue » rapporte. Le commissaire de police Vincent de Paul Meva, chargé d’études n’2 à la DGSN. Les présumés malfaiteurs ont été transférés à Douala, au parquet de Ndokoti.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé