Politique › Sécurité

Cameroun : deux militaires tués dans l’explosion d’une mine dans le Sud-Ouest

Le maire d’Ekondo-Titi, Nanji Kenneth, a indiqué à l’agence Anadolu, que des mines posées par des combattants séparatistes ont causé la mort de deux soldats de l’armée, le 26 mai 2021.

« Les deux militaires qui faisaient partie d’une unité militaire chargée de mener une opération de ratissage au long de la frontière entre le Cameroun et le Nigeria pour la recherche d’éléments terroristes séparatistes, ont été victimes de l’explosion d’une mine artisanale », a fait savoir l’édile de cette commune située dans la région du Nord-Ouest.


Lors de l’opération de ratissage, apprend-t-on,  le véhicule  des militaires est passé sur mine et les éléments du groupe armé sécessionniste ont ouvert le feu.

Cette même semaine,  cinq  gendarmes  ont été tués dans une attaque perpétrée ce même groupe de combattants.  Ils ont attaqué la brigade de Lassin située dans le département de Bui, région du Nord-Ouest.

Cette région ainsi que celle du Sud-Ouest, sont en proie à l’insécurité du fait des partisans de la sécession qui veulent  créer un Etat indépendant appelé Ambazonie.

Le conflit a déjà fait plus de 3 000 morts et près d’un million de réfugiés et déplacés internes selon des ONG locales et internationales.



L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé