Politique › Institutionnel

Cameroun: deux officiers tués par Boko Haram

L’armée camerounaise a annoncé lundi que deux commandants des forces gouvernementales ont été tués au cours d’une vaste opération militaire contre le groupe islamiste nigérian

L’armée camerounaise a annoncé lundi, 15 février 2016, que deux commandants des forces gouvernementales ont été tués au cours d’une vaste opération militaire contre le groupe islamiste Boko Haram.

Un porte-parole, le Colonel Didier Badjeck a indiqué que l’un des officiers a été tué après que son véhicule a sauté sur une mine dans la ville de Kerala dans l’Extrême-nord du pays.

« Nous avons détruit un centre de formation et neutralisé plus de 160 islamistes de Boko Haram », a indiqué le Colonel Badjeck.

Depuis cinq jours, les troupes soutenues par les forces spéciales camerounaises ont traversé la frontière vers le Nigeria voisin sous la bannière de la force régionale qui lutte contre Boko Haram.

Selon le Colonel Badjeck, plus de 100 islamistes ont été tués et des dizaines d’otages libérés.

L’armée camerounaise au front.
Droits réservés)/n


À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé