› Société

Cameroun : deux soldats tués par Boko Haram dans l’Extrême-nord

Des soldats de l'armée camerounaise.

Les insurgés ont mené des attaques  simultanées dans des villes à la frontière avec le Nigeria.

Deux éléments du Régiment d’artillerie sol-sol (RASS) ont été tués dans la nuit du 20 mars dernier à Soueram une ville frontalière avec le Nigeria, non loin de Fotokol, dans la région de l’Extrême-nord. Cette attaque a été menée en même temps côté nigérian dans les villes de Wouglo et Ladari.

Selon des sources sur place, les combattants de Boko Haram ont ciblé des bases de la Force multinationale mixte. Plus tôt ce 20 mars, des insurgés ont attaqué le village de Nguetchewe. Un homme d’une vingtaine d’années a été tué alors qu’il essayait de défendre sa moto et ses équipements pour l’agriculture. Alertée par le comité de vigilance, l’armée s’est lancée à la poursuite des assaillants.

Le journal régional L’œil du Sahel reporte également deux personnes tuées et des maisons brulées à Kangaleri (Mayo Sava) dans la nuit du 18 mars.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé