Société › Société

Cameroun: Dieudonné Engongang Mintsa est le nouveau régisseur de la prison centrale de Douala

2800 pensionnaires, 2239 prévenus sur une capacité d’accueil de 700… Les défis sont énormes!

Administrateur principal de prison, intendants principaux de prison, intendants de prions, gardiens chefs principaux de prison, gardiens chefs de prison, gardiens principaux, gardien de prison: De part un arrêté, vous reconnaîtrez désormais comme régisseur de la prison centrale de Douala, l’administrateur principal de prison Engongang Mintsa ici présent. Vous lui obéirez en tout ce qui vous commandera dans l’intérêt du service et conformément aux lois de la République. Administrateur principal de prison, Engongang Mintsa Dieudonné : prenez le commandement!
délégué de l’administration pénitentiaire du littoral

C’est par ces mots du délégué de l’administration pénitentiaire du littoral qu’a officiellement été installé dans ses nouvelles fonctions, Dieudonné Engongang Mintsa. C’était vendredi, 10 juillet 2009, au cours d’une brève cérémonie qui s’est déroulée à l’esplanade de la prison à New Bell. Comme l’exige la tradition, la cérémonie a démarré par l’exécution de l’hymne national, suivie de la revue des troupes. Etaient présentes à cette cérémonie, les différentes autorités, dont celles de l’arrondissement de Douala IIé où se situe la prison, en passant par la famille et les amis qui n’ont pas hésités à pousser des cris pour encourager le nouveau régisseur à certains moments. Dans son discours d’installation, M. le délégué n’a pas oublié de remercier le régisseur sortant de la prison Joseph Tsala Amougou pour les services rendus. Son successeur visiblement très ému, devra justement poursuivre ces efforts à tous les niveaux.

De nombreux défis attendent le régisseur
Voici les premières paroles de Dieudonné Engongang Mintsa juste après son installation officielle: « Je suis bien conscient de la tâche qui m’attend compte tenu de l’envergure de la prison centrale de Douala, mais je dois dire que j’ai un capital d’expérience puisque j’ai déjà servi à la prison centrale de Yaoundé. Il y a une prison parallèle au point de vue structure. Je dirais aussi qu’avec la collaboration des partenaires, de l’administration et de la hiérarchie, je crois que je pourrais faire montre d’un engagement pour que les instructions et prescriptions de monsieur le délégué, soient mises en pratiques ». Pas trop le temps de sabler le champagne puisqu’il doit tout de suite se mettre au travail. Dans cette optique, le nouveau régisseur a déjà défini ses actions prioritaires: « C’est d’abord la prise en main du personnel pour qu’il y ait plus de disciplines, la promotion de la préservation des droits des détenus, et la sécurité de l’établissement. Je crois que ces trois axes sont prioritaires pour un début à la prison centrale de Douala ».

La prison centrale de Douala compte actuellement plus de 2800 pensionnaires, soient 2239 prévenus. Une surpopulation dans cet univers carcéral dont la capacité d’accueil est de 700, révélait il y a quelques jours l’ex régisseur Joseph Tsala Amougou.

Image d’illustration
journal du Cameroun)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut