› Spécial CAN 2021

Cameroun-Douala : la Sureté nationale met en garde les auteurs de débordements au complexe de Japoma

La Sûreté nationale met en garde contre tout débordement au stade de Japoma le 26 janvier. journalducameroun.com
Les supporters sur l’aire de jeu au stade de Japoma le 20 janvier 2022 (Droits Réservés).

Le délégué régional de la Sureté nationale du Littoral Raymond Essogo rappelle à l’ordre toutes les personnes désireuses de se rendre au stade de Japoma lors du match Egypte contre Côte d’Ivoire mercredi 26 janvier 2022 à 17h.

 

Les rencontres comptant pour les huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2021 se poursuivent. Ce mercredi 26 janvier 2022, les Eléphants de la Côte d’Ivoire seront face aux Pharaons d’Egypte dans le cadre de la 4è et dernière journée de la seconde phase de la compétition. Le match qui va départager les deux formations en vue des quarts de finale aura lieu au complexe sportif de Japoma qui abrite un stade omnisports de 50 000 places.

En vue d’assurer la sécurité optimale des joueurs, officiels et supporters, la Sureté nationale du Littoral a pris une série de mesures. Il s’agit d’abord des conditions de mise en vente et d’achat des tickets. En effet, dans un communiqué signé le 24 janvier avant le match Cameroun contre Comores (2-1), le commissaire divisionnaire Raymond Essogo rappelle au public et aux fans du football les six points de vente des billets d’accès au stade. Ces lieux sont les mairies de Douala 1er, Douala 2è, Douala 3è, Douala 4è, Douala 5è et le Centre secondaire d’état civil de Japoma situé non loin de la station-service Total Nkolmbong.

L’autorité de police indique par la suite que le public aura accès au stade à partir de 13 heures jusqu’à 17 heures, heure du coup d’envoi de la rencontre. Cependant, le port des sacs à main ou à dos, des bouteilles et autres objets dangereux ou encombrants dans le stade est proscrit. Pour éviter les bousculades de dernière minute, le public est invité à se rendre au stade dès 13 heures.

Enfin, le délégué régional s’insurge contre les supporters qui envahissent le stade exposant le Cameroun, pays hôte de la Can aux sanctions internationales. A ce sujet, il met en garde ces spectateurs véreux qu’ils sont face à leur responsabilité pénale.

La somme des  mesures vise à éviter tous les débordements pouvant causer des incidents. En rappel, lors de la rencontre des poules opposant les Eléphants de Côte d’Ivoire et les Fennecs d’Algérie (3-1) à Japoma le 20 janvier dernier, certains spectateurs ont commis des débordements. Les mouvements des foules à l’entrée des stades et l’envahissement de l’aire de jeu au terme de la rencontre ont été observés.

Suite à ces mouvements, la Commission de discipline de la Confédération africaine de football (Caf) a sanctionné la Côte d’ivoire et l’Algérie pour le comportement de leurs supporters lors de ce match. La fédération algérienne de football a été sanctionnée d’une pénalité de 4425 euros, soit plus de 2,9 millions de francs Cfa. La Fédération ivoirienne de football écope d’une amende 8850 euros soit près de 5,8 millions de francs Cfa.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé