Politique › Institutionnel

Cameroun: Double installation du SG de la communauté urbaine de Douala

Après le prefet du Wouri, le délégué Fritz Ntone Ntone a de nouveau installé Thomas Moudoumbou Souga

A quoi joue exactement Fritz Ntone Ntone? La question se pose de plus en plus, au vu du développement de la dernière actualité à la communauté urbaine de Douala (Cud). Ayant opté pour la politique de la chaise vide le 21 juillet dernier lors de la cérémonie d’installation du nouveau secrétaire général de la structure Thomas Moudoumbou Souga par le préfet du Wouri, le délégué à la surprise générale, a organisé une deuxième cérémonie ce mardi, 28 juillet à Douala. Cérémonie que le délégué préfère qualifié de « passation de service technique ». Soit ! Quoi qu’il en soit, cette cérémonie s’est déroulée dans la salle des conseillers avec les mêmes acteurs, même s’il était impossible de ne pas remarquer le changement du décor. Si Thomas Moudoumbou Souga était bien présent voire visible le 21 juillet dernier aux côtés du préfet, l’on a à peine vu le nouveau SG mardi, 28 juillet à cette « passation». Dans une note qui s’apparentait peut-être à de l’humour, le délégué a indiqué que M. Moudoumbou est parti sans dire au revoir. Phrase qui a fait naître un sourire ressemblant étrangement à une grimace sur les lèvres des personnes présentes. Nul besoin de rappeler par exemple, que le climat qui règne depuis plusieurs semaines à la communauté urbaine de Douala, n’est pas des plus calme. Alors que cette cérémonie était annoncée pour 15h30 par exemple, il a fallu attendre plus de 90mn pour qu’elle démarre. Forcément, les tractations de dernières minutes étaient assez denses. Le retard bien évidemment a exaspéré plus d’un. Dans la foulée, certains grands conseillers n’ont pas hésité à se demander à haute voix au vu et au su de tous, pourquoi ils sont là alors qu’ils ont d’autres obligations plus importantes. Le courroux a été pratiquement à son comble «car on a attendu pour rien», lance quelqu’un présent.

Une cérémonie pratiquement pour rien
En effet, il n’y a pas eu de signature des documents officiels entre les deux secrétaires généraux entrant et sortant. De même, les rapports des différents directeurs, n’ont pas été remis aux destinataires. Mais qu’on se rassure, le procès verbal de la « passation » du 28 juillet sera bel et bien paraphé en fonction du temps des deux personnes concernées, indique le délégué. Et tant que ces documents ne sont pas signés, « on ne peut pas techniquement parlant, dire que le secrétaire général a pris fonction », lance comme en signe de défi, Fritz Ntone Ntone. Preuve par quatre, que le bras de fer à distance entre le délégué et le préfet du Wouri, Bernard Okalia Bilaï, est loin d’être terminé. Nul doute que cela connaîtra un autre rebondissement incessamment. Et comme on le dit communément, « on ne perd rien à attendre ! ».

Fritz Ntone Ntone, délégué à la communauté urbaine de Douala
www.peuplesawa.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut