› Société

Cameroun-drame d’Olembe : l’Etat multiplie les dispositions à prendre

Ferdinand Ngoh Ngoh a fait une descente au stade Olembe jeudi 27 janvier 2022.
Ferdinand Ngoh Ngoh, ministre secrétaire général de la présidence de la République du Cameroun.

Le ministre secrétaire général de la présidence de la République accompagné des officiels camerounais et de la Caf, a effectué une descente au stade Olembe jeudi 27 janvier 2022. Ferdinand Ngoh Ngoh a fait une série de prescriptions.

 

Huit personnes ont trouvé la mort au stade Olembe lundi 24 janvier 2022. Suite à ce drame, le président de la Confédération africaine de football (Caf) Patrice Motsepe a suspendu les activités de la 33è édition de la Coupe d’Afrique des nations (Can) au sein de ce complexe. Depuis lors, les autorités camerounaises multiplient les rencontres, descentes sur le terrain pour comprendre le drame et trouver des mesures pour la sécurité des personnes dans les stades.

En effet, jeudi 27 janvier  2022, le ministre secrétaire général de la présidence de la République (Sgpr) a fait une descente au stade Olembe. Ferdinand Ngoh Ngoh était accompagné du ministre de l’Administration territoriale Paul Atanga Nji, du délégué général à la Sureté nationale Martin Mbarga Nguele, du secrétaire d’Etat à la Défense chargé de la gendarmerie Galaxe Yves Landry Etoga et des officiels de la Caf. Le but de cette descente était de comprendre le drame et trouver des réponses aux préoccupations qu’il pose.

Au terme de la mission, le Sgpr a recommandé la multiplication des parkings, des voies de contournement, la délocalisation des points dédiés aux tests Covid-19 à l’entrée du stade les jours de matchs. L’envoyé du président Paul Biya a aussi requis la sensibilisation des spectateurs sur le respect des règles de discipline, sans oublier l’augmentation des effectifs dans les rangs des forces de Défense et de Sécurité.

Ces prescriptions viennent à la suite des mesures gouvernementales prises mercredi 26 janvier 2022. C’était au cours d’une réunion interministérielle présidée par le Premier  ministre Joseph Dion Ngute. Entre autres mesures, le chef du gouvernement a prescrit la décongestion de la circulation, l’exploitation des voies de contournement, le rétablissement du dispositif installé lors des premiers matchs.

Pour le même incident, le gouverneur de la Centre par ailleurs président des sites de la compétition de Yaoundé, a pris une série d’interdiction mercredi 26 janvier. Naseri Paul Bea a proscrit l’accès des enfants au stade, l’accès des spectateurs dans les stades après le coup d’envoi des matches, ainsi que la vente des billets autour des stades.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé