Société › Société

Cameroun: Du matériel pour la police

Elle a été enrichie de véhicules, des équipements individuels et du matériel de transmission par le gouvernement français

La police camerounaise pourra désormais intensifier sa lutte contre le grand banditisme. Le 31 mars 2009, elle a reçu du gouvernement français sous forme de don, du matériel devant contribuer au renforcement des capacités opérationnelles et man uvrières des unités de la direction générale de la sûreté nationale. C’était à l’Ecole nationale supérieure de Police (ENSP), en présence de l’ambassadeur de France au Cameroun Georges Serre et du Délégué général à la Sureté nationale, Edgard Alain Mebe Ngo’o.

Dans ce lot de matériel l’on distingue des véhicules avec notamment six véhicules légers de police dont trois banalisés: un break Ford Mondéo, un break Citroën Xsara, un break Peugeot 306, une berline Peugeot 306 sérigraphiée, deux breaks Peugeot 306 sérigraphiés. Egalement six véhicules utilitaires de police dont trois boxers Police Secours, deux boxers Reconnaissance, un Master Police Secours. Tous ces véhicules ont été cédés par la direction administrative de la police nationale française, et ont tous fait l’objet d’une remise en état complète (pare-brise, pneumatiques, batterie, mécanique, carrosserie et peinture) au sein des ateliers automobiles de la police nationale française. Le Colonel René Basset, attaché à la sécurité intérieure auprès de l’ambassade de France au Cameroun, a pris l’exemple des pares brises en polycarbonate qui ont été remplacé car ils n’auraient pas résisté longtemps aux températures locales.

Le gouvernement français a également remis des équipements individuels de maintien de l’ordre: 500 casques pare-coups, 500 tonfas, 200 gilets pare-balles à port discret qu’on peut mettre sous une chemise, 311 paires de rangers, 500 imperméables raglan noir. Ces matériels ont été cédés par la direction des services informatiques et de communication et ont été vérifiés et reprogrammés pour leur utilisation au Cameroun. Quant au matériel de transmission, la police camerounaise a reçu 200 postes émetteurs/récepteurs analogiques réglés à l’avance sur la fréquence utilisée par la police nationale, deux relais radio de 80 MHZ. Ces équipements ont été cédés par la direction administrative de la police nationale.

Estimé à une valeur marchande de plus de 240 000 Euros soit 157 440 000 Fcfa, ce don de la police nationale française ne constitue que la partie visible de la coopération entre la France et le Cameroun. Ce don comme l’a mentionné l’ambassadeur de France au Cameroun, Georges Serre, au cours de la cérémonie du 31 mars dernier, renforce la coopération et la solidarité qui existent déjà entre les forces de police française et camerounaise, et entre les deux gouvernements. À en croire le Délégué général à la Sureté nationale, Edgard Alain Mebe Ngo’o, ce présent va permettre à la police camerounaise de renforcer les moyens d’intervention dans le cadre de la lutte contre le grand banditisme et la sécurité des biens et des personnes. Une insécurité qui va grandissante ces derniers mois au Cameroun.


spm.gov.cm)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut