› Politique

Cameroun : Ebolowa, Bertoua et Garoua ont leurs propres universités

Paul Biya nomme les membres du Conseil d’administration de l’APN
Paul Biya, président de la République du Cameroun

Le chef de l’Etat Paul Biya a signé le 05 janvier 2022, un décret portant création des universités dans les régions du Nord, du Sud et de l’Est. Une décision qui arrive six jours après  l’annonce du 31 décembre 2021.

 

L’environnement universitaire au Cameroun s’enrichit de trois nouvelles institutions. Mercredi 05 janvier, le président de la République signe un acte administratif important. A la faveur du décret N°2022/003, le chef de l’exécutif dresse et signe l’acte de naissance des universités de Bertoua à l’Est, d’Ebolowa au Sud et de Garoua au Nord.

Désormais, le Cameroun compte 11 universités d’Etat, dont une par région et deux dans la région du Centre. Il s’agit de l’université de Yaoundé 1 appelée la mère des universités  camerounaises et l’université de Yaoundé II Soa, spécialisée dans les sciences sociales. Toutes deux créées par décret N°93/026 du 19 janvier 1993, de l’éclatement de l’université de Yaoundé mise en place en 1962.

L’acte du président vient consolider sa déclaration faite le 31 décembre 2021 lors de son discours à la nation. En effet, vendredi dernier  jour de l’an, le président de la République annonce la création de nouvelles universités. Une initiative qui s’inscrit dans un programme d’investissement visant à réduire « les disparités infrastructurelles qui existent entre les régions » du Cameroun. « Il n’est pas acceptable que certaines régions aient le sentiment d’être laissées sur le bord du chemin, tandis que d’autres progressent », décrit Paul Biya dans son message.

Faut-il le rappeler, le gouvernement a doté progressivement ces trois régions en établissements d’enseignement supérieur. Le décret N°2018/005 du 08 janvier 2018 crée l’Ecole normale supérieure de Bertoua sous la tutelle de l’Université de Ngaoundéré. Les régions de l’Est et du Sud disposent des annexes de la Faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université de Yaoundé II Soa.

Des structures déconcentrées établies en 2015 pour désengorger le campus principal de Soa en rapprochant l’université des étudiants. A Sangmélima au Sud, il existe depuis le 21 décembre 2012, l’université inter-Etats Congo Cameroun.

La création des trois dernières universités au Cameroun confirme qu’il s’agissait des signes avant-coureurs. Mais après l’acte formel, le challenge de la construction effective des infrastructures est ouvert.


À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé