› Politique

Cameroun : Elecam enrôle 400 jeunes dans le Sud-Ouest

Inscriptions sur les listes électorale
Opération d'enrôlement d'Elecam

C’est le bilan de la campagne spéciale d’enregistrement menée par l’institution durant le mois de février dans toute la région.

Filet tendu à la jeunesse de la région du Sud-Ouest Cameroun, Elections Cameroon, Elecam rentre satisfait de sa pêche aux électeurs dans l’une des régions en crise. En 10 jours, l’institution a réussi à faire enregistrer 400 jeunes dans ses listes électorales. Même si, le taux espéré au départ était de 750 jeunes.

Selon les autorités de l’organe, le plus grand taux d’enrôlement s’est fait le 11 février, jour de célébration de la fête de la jeunesse. Elles expliquent cela par l’euphorie et toutes les activités culturelles qui régnaient ce jour-là et qui ont rendu les choses faciles.

La  campagne d’inscription sur les listes électorales s’est couplée à plusieurs autres activités. « Les 10 jours de campagne se sont articulés autour de l’éducation et la sensibilisation des jeunes», déclare le délégué régional d’Elecam au Sud-Ouest, Mewano Divine.

Les équipes d’inscriptions se sont mobilisées dans les différentes zones de recueillement des jeunes pour la sensibilisation. Elles se sont par exemple rendues dans des commissariats et postes de police, question de faire inscrire ceux qui sont en train d’établir ou retirer leurs cartes nationales d’identité. Les marchés et autres grands carrefours ont aussi été des points d’enrôlement favorables.

Une démarche qu’Elecam effectue considérant que la jeunesse est l’avenir. Et il paraît donc nécessaire de mouler celle-ci dans les méandres du processus électoral.

« Partant du postulat que les jeunes sont nos futurs leaders, il a donc paru important de leur faire comprendre la pertinence et la nécessité de leur participation au processus électoral. L’inscription des électeurs est la phase la plus importante au niveau de l’organisation des élections. Les jeunes ont le droit de voter et d’être voté. Et cela ne peut être possible qu’à la suite des inscriptions, » explique Mewano Divine.

A la fin de cette campagne, la région du Sud-Ouest compte désormais 1.450 jeunes inscrits sur les listes électorales.


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé