Sport › Football

Cameroun- Elim du mondial 2022 : Ngadeu Ngadjui, un Lion en clair-obscur

Michael Ngadeu , défenseur des Lions indomptables
Coupable de nombreux errements défensifs, le défenseur central de la Gantoise s’est rattrapé en inscrivant le but salvateur du Cameroun face au Mozambique ce lundi 11 octobre à Tanger, au Maroc. Cette rencontre comptait pour la quatrième journée des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022. Une analyse du jeu et des notes des Lions indomptables.

Devis Epassy  (6,5/10) : auteur de plusieurs interventions sur les tirs vicieux des mozambicains (57ème et 81ème mn), le gardien de but camerounais a dégagé la sérénité durant tout le match. Mais à tout de même manqué quelques relances faciles.

Fai Collins (6/10) : dans un système de jeu en 3-4-3, en première période le latéral camerounais a posé énormément de problèmes aux Mambas en première période. Malheureusement, ses multiples centres ne trouvaient pas toujours de preneurs. Moins offensif après la pause lorsque l’adversaire avait une meilleure emprise sur le match.

Harold Moukoudi (5,5/10) : si le défenseur camerounais est fautif sur quelques actions des Mambas, sa performance globale est encore de bonne qualité. Pour preuve, le tir contré devant sa cage qui filait trop au but. Toutefois, il gagnerait à soigner ses relances.

Michael Ngadeu Ngadjui (5/10) : après un début de match difficile, durant lequel la charnière centrale a laissé trop d’espace aux attaquants mozambicains, le vice-capitaine des Lions s’est bien repris avec autorité en deuxième mi-temps. Suite à une  faute de main du portier, il a sauvé les Lions en marquant de la tête.

Nehou Tollo (4,5/10) : peu sollicité sur son flanc gauche, le défenseur camerounais s’est contenté d’un bon placement pour éloigner le danger lorsque nécessaire. Mais la fatigue due à un voyage chaotique s’est vite fait ressentir dans ses jambes.

Martin Hongla (4/10: la sentinelle des Lions n’a pas eu son rayonnement habituel. Du coup, les Lions ont été dominés dans l’entrejeu. Il est sorti pendant la pause, remplacé par Yvan Neyou, qui grâce à son volume de jeu va  récupérer quelques ballons. Sur un tacle dangereux, il écope d’un carton jaune en fin de partie.

Franck Zambo Anguissa (4,5/10) : le milieu de terrain des Lions a encore eu trop de déchet dans ses transmissions. Mais au niveau de l’intensité à la récupération, Antonio Conceiçao pourra lui reprocher peu de choses.

Moumi Ngamaleu (5,5/10) : toujours aussi offensif sur son côté gauche, le latéral ou milieu  a multiplié les débordements. Mais s’est montré par la suite moins influent.  Il est remplacé par Kunde Malong à la 79ème mn.

Karl Toko Ekambi 3/10 : face à une équipe mozambicaine accrocheuse, le lyonnais n’a pas montré grand-chose. Sur l’une de ses rares occasions, il a vu sa tentative être contrée par la défense adverse. Il est remplacé par James Léa Siliki lors de l’entame du deuxième acte. Le milieu de terrain de Middlesbrough s’est rapidement procuré une situation dangereuse, mais son tir était écrasé.

Vincent Aboubakar (3/10) : si les Camerounais ont moins de jambes lors de cette rencontre, le capitaine des Lions en est peut être un symbole. Il a été peu actif sur le front de l’attaque. Il s’est créé une seule occasion de but, qui a été repoussée en corner par le portier mozambicain. Remplacé par Stéphane Bahoken à la 56ème  mn, ce dernier a vendangé quelques occasions.

Eric Maxim Choupo-Moting (3/10) : arrivé tardivement à Tanger, la fatigue était perceptible dans les jambes du Lion. Il a néanmoins vu sa tentative être contrée en fin de première mi-temps. En somme, l’attaquant du Bayern qui a été transparent. Il est sorti pendant la pause, remplacé par Christian Bassogog dont l’apport offensif a été insuffisant, à cause de son jeu trop prévisible.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé