Sport › Football

Cameroun Elite One, 11ème journée: Renaissance revit

Invaincu depuis trois journées, le club de Ngoumou, en progrès dans le jeu, a fait jeu égal face au Canon (1-1) ce dimanche

Après un début de championnat poussif, Renaissance renaît. Le public du stade Ahmadou Ahidjo a pu s’en apercevoir dimanche dernier. Au jeu terne, sans grande orientation avec de nombreux déchets sur les plans techniques du début de saison, Renaissance propose désormais un jeu de plus en plus alléchant. Après avoir fait jeu égal contre University (1-1), battu Panthère (1-0), dominé Union de Douala, sur le même score lors de la 10ème journée, la formation de Ngoumou a fait mieux que résister face à Canon. Dès l’entame du match, suite à une mauvaise appréciation de la balle de Robert Ntolla, dans l’axe, les attaquants de Renaissance ont manqué par deux fois d’ouvrir la marque. En réaction à cette occasion manquée, Oumarou Baba, bien servi par Foé a buté sur Eric Ngana, le gardien de Renaissance, à la septième minute. Quelques minutes plus tard, le portier de Renaissance a dévié en corner un autre tir vicieux. Toutefois, ce sont les hommes de Jean Pierre Fiala Fiala qui vont prendre les commandes des opérations, à la 19ème minute. Un coup-franc bien enroulé d’Alix Ondobo Ebanda ayant trouvé la lucarne des goals du Canon. Un joli qui est venu mettre du baume au c ur au maigre public du stade Ahmadou Ahidjo. En continuant sur sa domination, une frappe de Patrick Metogo Anaba a failli saler l’addition, à la 27ème minute. Mais le milieu de Renaissance a vu son tir heurter le montant droit des buts du Canon.

Revigoré par les consignes acerbes de son entraîneur Dieudonné Nké pendant la pause, le Canon va égaliser trois minutes après l’entame de la seconde période. Un but consécutif à une hésitation de Thomas Libih Junior conjuguée à la mauvaise sortie de son gardien de but. Frederick Nguidjol profite de l’offrande pour passer le ballon sur la tête du portier, sorti à sa rencontre, avant de pousser le cuir dans une cage vide. Après ce but, le match allait quelque peu s’enliser, les deux équipes jouant de prudence. Sauf à deux minutes de la fin quand Ibrahim Wassia Walidjo, le latéral de Renaissance a sauvé une chaude alerte du Canon sur sa ligne.

A la fin de la rencontre, Alix Ondobo Ebanga, le buteur de Renaissance a livré son sentiment : Nous nous sommes fait la promesse de ne plus perdre de matches. Notre objectif en fin de saison étant le maintien parmi l’élite. Et nous travaillons d’arrache pied aux entraînements pour atteindre cet objectif. Nous aurions pu gagner ce match, si nous n’avons pas souvent joué de malchance. Cela dit, nous n’allons pas cracher sur ce point obtenu face à une bonne formation du Canon. Quant à Thierry Onana, milieu de terrain du Canon, le visage renfrogné, il s’est montré déçu. Ma déception est grande. Ce d’autant plus que nous méritions de remporter ce match. Mais, comme c’est malheureusement le cas depuis le début de la saison, nous ratons trop d’occasions. Le football à ceci de particulier que quand vous ne parvenez pas à concrétiser les occasions, vous courez le risque de vous fait surprendre et c’est ce qui nous arrivé cet après midi. Nous avons bien préparé ce match, mais nous sommes tombés face à une équipe de Renaissance en progrès sur tous les plans .

Une phase du match : Baba Oumarou, Canon, au coude à coude avec Libih Thomas Junior, Renaissance
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé