Sport › Football

Cameroun Elite One: Coton ridiculise Union (5-2) et s’empare de la tête du championnat

C’était lors de 4ème journée du championnat disputée dimanche dernier

Les supporters de l’Union sportive de Douala ont vécu un véritable cauchemar dimanche, 15 novembre 2009, au stade de la Réunification de Bépanda à Douala. En effet, le club qui recevait Coton sport de Garoua dans le cadre la 4ème journée du championnat national de football élite one, a été purement et simplement humilié sur ses propres installations par une équipe de Coton à la quête de son rayonnement d’antan. Jusqu’ici, l’équipe n’a perdu aucun de ses matches, preuve par quatre, que le manager général, le français Denis Lavagne, entend amener le club de la rive de la Bénoué très loin tout au long de cette nouvelle saison. Les équipes adversaires n’ont qu’à bien se tenir, au vu de la sévère leçon de football infligée par Coton sport à Union de Douala. 5 buts à 2, c’est en effet le score qui a sanctionné ce duel en faveur des cotonculteurs dimanche. Dans les gradins, c’est la consternation totale, car Union n’avait pas été aussi sévèrement battu à domicile depuis un moment. Sur le banc de touche également, l’on ne comprend pas ce qui s’est passé. Luther Fokam, entraîneur de l’Union, « On a eu une bonne équipe tactiquement et physiquement en place, mais, nous avons remarqué une très grande fébrilité au niveau de nos joueurs. Il y’a eu un relâchement, je ne sais à quoi il est dû ».

Désillusion d’union
Pourtant, Union croyait pouvoir faire la différence en deuxième période une fois de retour des vestiaires. « On pouvait revenir au score à tout moment, mais quand il fallait le faire, les joueurs se sont tous jetés devant pour encaisser le 3ème, 4ème et 5ème but », poursuit l’entraîneur principal du club. Un véritable hold-up de Coton qui a aussi causé l’incompréhension dans les rangs des adversaires. Ndamé, joueur de Union de Douala affirme, « on a facilement perdu le match alors qu’on l’avait bien débuté, je ne sais pas pourquoi les gars ont relâché, je ne sais pas ce qui n’allait pas vraiment. Vous avez vu la première mi-temps, et puis en deuxième mi-temps, je ne sais pas ce qui n’allait pas, mais on va continuer à travailler et j’espère qu’on va progresser ». Optimisme que semble partager légèrement l’encadrement technique de l’Union, qui appelle à plus de volontariat des joueurs. Luther Fokam sorti sous escorte policière afin d’échapper à la colère des supporters, martèle, « il faudrait que les enfants soient plus volontaires, qu’ils aient envie de jouer. Pour moi, je souhaiterais avoir des gens qui ont envie de jouer, que des gens qui sont doués et n’ont pas envie de jouer ».

Jubilation dans les rangs de coton
Au sein de Coton sport de Garoua, c’est bien sûr le sentiment d’une mission bien accomplie qui règne. « C’est un sentiment de joie, car nous sommes dans une nouvelle saison. La saison dernière a été très dure, c’est une équipe en construction qui joue actuellement. Ce n’était qu’un test pour nous, et on va continuer à travailler», indique Bayéma Clément, joueur de Coton.

Coton leader au classement
Avec cette écrasante victoire, coton sport de Garoua s’empare de la tête du championnat avec 10 points, à égalité avec Sable de Batié, vainqueur de Panthère, 1-0.

Image d’illustration

Okabol.com)/n

À LA UNE
Retour en haut