Sport › Football

Cameroun Elite One, Ngaoundéré University FC prend le dessus sur l’Union Sportive de Douala

La rencontre qui marquait la fin de la phase aller du championnat MTN Elite One a tourné à l’avantage des locaux 2 buts contre 1

Il est vrai que la moisson n’est pas encore convaincante, mais le résultat de cette douzième journée vient redonner espoir aux supporters qui peuvent continuer de compter sur leur équipe, au vu du registre technique présenté face à l’Union Sportive de Douala. On a assisté à une première mi-temps aérée, marquée par une bonne circulation de balle, une occupation littérale du terrain et une communication parfaite. Autant d’atouts qui auront permis aux poulains d’Ernest Badingaï d’ouvrir la marque à la 10e minute. Un tir raté de Nyanguélé mais qui a échappé à la vigilance du portier Ondoua de l’Union Sportive de Douala qui a rattrapé le ballon dans une position inconfortable. Bien placé sur la trajectoire, le ballon a glissé de ses mains pour se retrouver au fond des filets. Et le public pouvait saluer la réalisation, fut-elle inespérée, mais cette euphorie n’aura duré que 20 minutes. L’égalisation intervient sur un corner magnifiquement exploité par Edouanga. La première mi-temps qui s’est achevée sur un score de parité n’était pas sans susciter des inquiétudes de la part des supporters étonnés par la qualité du beau football développé par l’Union Sportive de Douala.

Dès la reprise, Eyidi de Ngaoundéré University FC et ses coéquipiers n’ont pas cessé de croire, jusqu’à la 51e minute où Assoum, prenant au piège la défense de l’Union Sportive de Douala, a réussit à obtenir un pénalty qui a permis à Ngaoundéré University FC de faire la différence. Et tout de suite, le coach Nicolas Tonye Tonye de l’Union Sportive de Douala s’est dit déçu par la qualité de l’arbitrage. Pour lui, Ngaoundéré University FC constitue désormais une cible. «Moi je crois que c’est une mascarade. Vous voyez quand les dirigeants commencent à menacer l’arbitre jusqu’à le pourchasser au centre du terrain, il commence à faire du n’importe quoi en deuxième période. Je crois qu’il faut arrêter ces conneries. Il n’y a pas d’arbitre, il n’y a pas de stade, ça ne vaut pas la peine. Je crois que si je suis entraineur.je vais les faire descendre».

Deux buts à un, l’équipe porte fanion de l’Adamaoua marque son douzième point à la douzième journée, et au vu de la qualité technique de l’équipe, il y a lieu de penser que l’avenir est prometteur. Pour le Président de Ngaoundéré University FC, El Hadj. Moustapha Dogo, «cette victoire est le fruit d’un travail collectif. C’est du sérieux que nous sommes en train de mettre, je vous avais dit au départ que cette équipe devait surprendre et cette équipe est aujourd’hui en train de montrer de quoi elle est capable». La trêve d’un mois occasionnée par la coupe d’Afrique des nations permettra à l’équipe technique de Ngaoundéré University FC de travailler davantage pour combler les lacunes. Après la trêve, Ngaoundéré University FC ira jouer à Garoua contre Roumdé Adjia local pour le compte de la 13e journée avant de revenir attendre de pied ferme à domicile le Canon de Yaoundé lors de la 14e journée.

La suite après la trève de la Can
journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé