Sport › Football

Cameroun Elite One: Union – Panthère, un top match pas au top des attentes

Le duel tant attendu n’a connu ni vainqueur ni vaincu au stade de la Réunification de Douala

Il est exactement 16h10mn ce dimanche, 29 novembre 2009, quand l’arbitre central Mouandjo Kalla, donne le coup d’envoi du match Union sportive de Douala contre Panthère sportive du Ndé, au stade de la Réunification de Bépanda à Douala. Rencontre considéré comme le top match de la sixième journée du championnat national de football élite one. Dans une cuvette de Bépanda surchauffée, les près de 20 000 spectateurs présents dans les gradins malgré la légère canicule de ce dimanche après-midi, espèrent se régaler tout au long de la durée de la rencontre. Les supporters de l’Union sont évidemment unanimes sur le fait que leur club va s’imposer à domicile, scénario similaire dans les rangs des supporters de Panthère, dont le président Joseph Feutzeu a carrément délaissé la tribune présidentielle pour s’installer quelques mètres hors de l’aire de jeu, afin de ne pas manquer une seule action de ses poulains. Mais certains observateurs avertis, ne manqueront pas de voir dans cette attitude, le refus du président de Panthère de se retrouver à la même tribune présidentielle que le président de l’Union, Faustin Domkeu, avec qui il ne file pas le parfait amour depuis plusieurs mois. Duel à distance donc pour ces deux présidents, pourtant originaires du même département dans la région de l’ouest du pays. Quoi qu’il en soit, les vingt deux acteurs sur le terrain, loin de ce duel silencieux entre leurs dirigeants, démarrent le match sous les chapeaux de roues.

Panthère-Union, le 29 novembre à Douala
Journalducameroun.com)/n

Que des occasions de buts manquées!
Dès la 10ème minute de jeu, Union bénéficie d’un coup franc suite à une faute sur Henri Bellé. Owona Zoa est chargé d’exécuter le tir, mais celui-ci échoue sur le solide mur défensif de Panthère. Et commence alors, une série d’occasions incroyables de buts manqués à l’instar de cette action qui survient à la 18ème minute de la première mi-temps. En effet, suite à une erreur de Guifo Fotso Guérin de Panthère, Henri Bellé de l’Union se retrouve dans le dos de la défense de l’adversaire, sollicite son coéquipier bien positionné en face du portier Tchoumté Tekeu Alain, qui va tout de même réussir à écarter le danger sans paniquer au grand désarroi des supporters de l’Union, incrédules devant cette occasion une fois de plus ratée. Ce sera également le cas à la 31ème minute lorsque Mfopou Issah, le dossard 12 des « nasars kamakaïs », se retrouve face au portier de Panthère dans la surface de réparation. Il hésite une fraction de seconde avant de tirer, sa frappe croisée manque de puissance et passer tout près du deuxième poteau de gardien, pourtant déjà battu puisqu’il se trouvait au sol. Union n’est pas seule à blâmer à la suite de ces occasions manquées, car le manque de réalisme va également s’observer dans les rangs de Panthère. A la 34ème minute de jeu, le transfuge de coton sport, Oumarou Sanda de Panthère, a une occasion nette de but, mais sa frappe échoue dans les bras du portier adverse Ondoua Eder. A la 45ème minute, les jeux équipes sont toujours à égalité, zéro but partout, et le score reste inchangé malgré les deux minutes de temps additionnel de cette première période.

Un goût d’inachevé
Après une mi-temps marquée par le tirage au sort des gagnants de plusieurs lots offerts par le sponsor officiel du football et la prestation de l’artiste camerounais, Narcisse Prize, le match va reprendre avec deux nouveaux joueurs de Panthère qui font leur entrée sur l’aire de jeu. Il s’agit de Tiwé Idriss qui prend la place de Touko Richard, et Kenfack Hervé celui de Nformi Brillant. Dès la 56ème minute, ce sera au tour de l’union de procéder aux changements. Youssoufa Sabo remplace Boma Jacques, et Kamwa Michel prend la place de Bellé Henri à la 83ème minute, suivi quelques minutes plus tard, de l’entrée de Edoa Charles à la place de Mfopou Issah. Coachings non payants pour les deux entraîneurs, Luther Fokam de l’Union et Charles Kamdem toujours en place à Panthère, contrairement à certaines rumeurs qui annonçaient son départ avec insistance. Cette deuxième mi-temps sera également marquée comme la première, par de multiples occasions manquées et c’est avec une mine bien triste que les milliers des supporters retournent chez eux, au coup de sifflet final de la rencontre.

Le match s’achève sur le score de parité, 0-0, avec la promesse de Panthère du Ndé de faire tâche d’huile à domicile lors de la phase retour.

Panthère-Union, le 29 novembre à Douala
Journalducameroun.com)/n


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé