› Politique

Cameroun – Emmanuel Macron : « Paul Biya doit pacifier son pays »

Paul Biya et Emmanuel Macron lors du sommet de Lyon en 2019(c) Droits réservés

Dans une grande interview publiée le 20 novembre sur le site de l’hebdomadaire Jeune Afrique  exclusivement pour les abonnés, le président Français invite à nouveau le chef de l’Etat Paul Biya à plus d’ouverture pour faire revenir la paix au Cameroun.

La France se montre toujours préoccupée par le climat socio-politique au Cameroun. Dans l’échange que le président français Emmanuel Macron a eu avec des confrères de l’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique, il invite à nouveau le chef de l’Etat camerounais  Paul Biya à plus d’ouverture pour faire revenir la paix dans le pays.

«Je vous rappelle que, pendant très longtemps, le président Biya n’est pas venu en visite officielle en France. Nous avions eu des contacts par voie téléphonique, mais je lui avais demandé des gestes de confiance avant sa venue à Lyon, en octobre 2019. Il les avait faits, il y a un an, avec un certain nombre de libérations (Maurice Kamto et Cie. Ndlr). La situation s’est de nouveau tendue et j’invite le président Biya à effectuer des gestes d’ouverture. Lui aussi doit préparer le renouvellement et pacifier son pays, d’autant qu’il a un autre défi beaucoup plus grand : celui de l’avancée de Boko Haram. Il faut qu’il réengage au maximum son pays dans la lutte contre le terrorisme aux côtés du Nigeria et surtout du Tchad, qui porte beaucoup de la charge, parfois seul » a soutenu Emmanuel Macron.

Des propos qui attestent que l’ancienne puissance colonisatrice suit le déroulement de la crise anglophone qui a déjà fait plus de 3000 morts, la guerre contre le terrorisme à l’Extrême-nord, mais aussi la scène politique avec les activités du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), dont le leader Maurice Kamto est assigné à résidence depuis trois mois.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé