Sport › Football

Cameroun: Emmanuel Ndoumbe gagne son 1er match à la tête d’union de Douala

Face à unisport de Bafang dimanche, union l’a emporté par 2 buts à 1 au cours de la 20e journée du championnat Elite one.

Stade de la réunification de Bépanda à Douala, c’est sous un temps ensoleillé que l’arbitre central, Ollé Paul, donne le coup d’envoi du match union de Douala – Unisport de Bafang, devant un public bien au rendez-vous. Pas le temps pour les deux adversaires de s’observer comme il est de coutume, puisque la rencontre démarre sous les chapeaux de roue. Le fond du jeu est assez haché de part et d’autre, la pression est d’autant plus grande du côté des « nasaras kamakaïs », que cette rencontre est également la première sortie de l’entraîneur Emmanuel Ndoumbe Bosso, qui remplace sur le banc de touche Gérard Mbimi, limogé après le flop de l’union à Baganthé face à Panthère (1 – 3) lors de la 19é journée du championnat. Sur le banc, se trouve également Martin Ntoungou Mpilé, l’entraîneur national des lions espoirs aux côtés de son adjoint Emmanuel Ndoumbe Bosso, dans le cadre de cette nouvelle mission de sauvetage du club de Douala. Ce duo qui se connaît justement depuis longtemps, se présente comme le ticket que les dirigeants espèrent gagnant. Sur le terrain, union ouvre le score à la 5é mn, mais l’arbitre ne le valide pas le but, au grand désarroi des supporters.

Union multiplie des offensives, mais les tirs ne sont pas cadrés. A la 13é mn de jeu, unisport de Bafang passe aussi à côté d’une belle occasion de faire parler la poudre. Et très vite, on n’a pas grand-chose à se mettre sous la dent, et on frôle l’ennui. Dans les gradins, les uns et les autres ne peuvent que pousser un soupir d’impatience, et sortir les mouchoirs pour s’éponger le front sous cette canicule. L’entre jeu du club de Douala, est un peu poreux, mais ses joueurs sont toujours d’attaque. 24é mn de jeu, alors que les supporters des « nasaras kamakaïs » désespèrent, le dossard n° 9 Lambou, va enfin libérer les angoisses des uns et des autres grâce à une tête qui prend de court la défense et lobe le portier d’unisport, bien loin de ses gages. Eyilli Ngosso paie ainsi catch sa sortie hasardeuse. Désormais, union de Douala mène au score par 1 but à O, c’est la folie dans les gradins, les groupes de danse traditionnel présents, semblent renaître et l’on entend à nouveau les sons de tam-tam pour accompagner l’équipe de Douala.

Match Union-Unisport
journalducameroun.com)/n

Stade de la réunification de Bépanda à Douala, c’est sous un temps ensoleillé que l’arbitre central, Ollé Paul, donne le coup d’envoi du match union de Douala – Unisport de Bafang, devant un public bien au rendez-vous. Pas le temps pour les deux adversaires de s’observer comme il est de coutume, puisque la rencontre démarre sous les chapeaux de roue. Le fond du jeu est assez haché de part et d’autre, la pression est d’autant plus grande du côté des « nasaras kamakaïs », que cette rencontre est également la première sortie de l’entraîneur Emmanuel Ndoumbe Bosso, qui remplace sur le banc de touche Gérard Mbimi, limogé après le flop de l’union à Baganthé face à Panthère (1 – 3) lors de la 19é journée du championnat. Sur le banc, se trouve également Martin Ntoungou Mpilé, l’entraîneur national des lions espoirs aux côtés de son adjoint Emmanuel Ndoumbe Bosso, dans le cadre de cette nouvelle mission de sauvetage du club de Douala. Ce duo qui se connaît justement depuis longtemps, se présente comme le ticket que les dirigeants espèrent gagnant. Sur le terrain, union ouvre le score à la 5é mn, mais l’arbitre ne le valide pas le but, au grand désarroi des supporters.

Union multiplie des offensives, mais les tirs ne sont pas cadrés. A la 13é mn de jeu, unisport de Bafang passe aussi à côté d’une belle occasion de faire parler la poudre. Et très vite, on n’a pas grand-chose à se mettre sous la dent, et on frôle l’ennui. Dans les gradins, les uns et les autres ne peuvent que pousser un soupir d’impatience, et sortir les mouchoirs pour s’éponger le front sous cette canicule. L’entre jeu du club de Douala, est un peu poreux, mais ses joueurs sont toujours d’attaque. 24é mn de jeu, alors que les supporters des « nasaras kamakaïs » désespèrent, le dossard n° 9 Lambou, va enfin libérer les angoisses des uns et des autres grâce à une tête qui prend de court la défense et lobe le portier d’unisport, bien loin de ses gages. Eyilli Ngosso paie ainsi catch sa sortie hasardeuse. Désormais, union de Douala mène au score par 1 but à O, c’est la folie dans les gradins, les groupes de danse traditionnel présents, semblent renaître et l’on entend à nouveau les sons de tam-tam pour accompagner l’équipe de Douala.

Mais elle est loin de dormir sur ses lauriers compte tenu de son avantage à la marque, et à la 30e mn, l’avant-centre Kevin Agbor double la mise, grâce à une frappe magistrale qui ne laisse aucune chance au portier d’unisport, Eyilli Ngosso. Coaching gagnant pour le nouvel entraîneur des verts et blancs en cette première période. Si les deux buts marqués rassurent Union, c’est le cas contraire chez le club de l’ouest dont l’entraîneur Bonaventure Djonkep procède directement à deux remplacements, avant la fin de la première mi-temps. Noubiocheu (n°6) cède sa place au n° 18 Job, tandis que tchomeni (n°14) entre à la place du n°9, Ndoga. Mais ces nouvelles entrées peinent à porter ses fruits pour le moment, et l’on a l’impression que la malchance poursuit unisport, puisque ses actions offensives sont à chaque fois vouées à l’échec. Avant la pause, unisport assiège pratiquement le camp adverse, mais Ekono A Mouthé Yakoubou, le portier d’union magnifique depuis le début de la rencontre, veille au grain. 2 buts à 0 en faveur d’union de Douala, c’est sous ce score que les joueurs retournent dans les vestiaires. Cette mi-temps est l’occasion idéale pour le coach Djonkep de galvaniser ses poulains, et cela se voit dès la reprise du match. A la 52é mn en effet, Job entrée en première manche, est la finition d’un coup franc qui contourne le mur et crée un véritable cafouillage dans la surface de réparation. Le but de Job va alors doper le moral de ses coéquipiers.

Alors que unisport multiplie les offensives pour remettre les pendules à l’heure, union de Douala ne l’entend pas de cette oreille, dans un climat surchauffé, le tension monte d’un cran, et les joueurs sont un peu nerveux. Et à la 72e mn, Ekwalla, le capitaine de l’union de Douala écope d’un carton jaune avant de se voir expulsé hors du terrain à quelques minutes de la fin du match pour avoir pris un deuxième carton jaune de trop, synonyme de carton rouge. Le capitaine expulsé, union évolue désormais à 10 contre 11, mais unisport n’arrive pas à tirer profit de cet avantage numérique. Il n’y aura plus de but et on en restera là jusqu’au coup de sifflet final. Les six minutes de temps additionnel, ne vont rien changer puisque les visiteurs ne réussiront pas à revenir au score. Union de Douala, revient ainsi de loin, et cette victoire vient mettre fin à une série de six matches sans victoire. Cette réussite est par ailleurs synonyme d’assurance pour le club, qui prépare actuellement sa campagne africaine.

Banc de touche Unisport
journalducameroun.com)/n

Les officiels
AC: OLLE Paul
A1: YANOUSSA MOUSSA
A2: MBAKOP NFONGANG
4e: MENKOUANDE Evarist
Coordinateur Général : EBOBISSE Louis
Commissaire: MBAKU Richard

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut