Eco et Business › Energie

Cameroun : Enéo a huit jours pour appliquer les directives du régulateur du secteur de l’électricité

Jean Pascal Nkou, Dg de l'Arsel
Le Directeur général de l’Agence de régulation du secteur de l’électricité (Arsel) se fait à nouveau l’écho des plaintes de la clientèle et enjoint l’entreprise en charge de la distribution d’énergie de les réparer sous huitaine.

Les griefs du DG de l’Arsel, Jean Pascal Nkou, sont nombreuses à l’endroit d’Enéo. Entre autres : défaut d’utilisation des compteurs témoins, suspension de la fourniture d’énergie électrique auprès des clients soupçonnés de fraude en dépit de la saisine de la commission de conciliation de l’ARSEL, aux fins de contestation.

Ces observations sont contenues dans une correspondance qu’il a adressée le 13 avril dernier à Eric Mansuy, le directeur général d’ENEO. Suivant la lettre du Dg de l’Arsel, l’objet de certaines plaintes avait été discuté au cours d’une réunion de concertation par  visioconférence le 24 février 2021, mais l’entreprise Enéo n’a pas respecté les engagements pris. Pis encore, elle n’a pas appliqué des recommandations qui lui ont été faites à travers diverses correspondances.

Parmi ces  recommandations, il y a  l’annulation des factures lorsque les prétendues fraudes se sont avérées fausses, la normalisation des lignes parallèles qui ne constituent pas des fraudes et l’annulation subséquente des factures y relatives, l’interdiction de suspendre l’énergie électrique suite à une requête en contestation par le client à ARSEL ou ENEO, sauf cas de danger manifeste sur les personnes et les biens que présenteraient les installations électriques du mis en cause.

Jean Pascal Nkou instruit Eric Mansuy d’exécuter sous huitaine ces directives, au risque de subir des sanctions pécuniaires et administratives «pouvant aller jusqu’à la suspension des opérations de lutte contre les pertes non techniques».


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé