Culture › Livres

Cameroun: « Enfant j’étais leur objet sexuel »

Eugénie Lonméné raconte sa souffrance dans un livre poignant

Ce livre raconte l’histoire d’Eugénie, une histoire de souffrance et de lutte, qui culmine avec un triomphe qu’elle s’est promise pour dire à tous ceux qui pensent que dans une telle situation on ne peut pas s’en sortir, qu’on peut le faire et devenir encore plus forte que jamais sans rancune ni haine envers les hommes, mais avec une paix profonde en soi qu’on partage avec le violeur dans l’amour et l’espoir de le voir aussi transformé et guéri. Ecrire ce livre et le publier a été la raison de vivre et de se battre d’Eugénie pendant les longs moments de souffrance qu’elle a vécue et où le suicide frappait très fort à sa porte. Aujourd’hui son rêve devient réalité : elle est guérie, dit au monde qu’on peut guérir de la dépression, de multiples abus sexuels, et elle publie enfin le livre qui raconte sa vie, son combat et son Amour pour Celui qui lui a soufflé la vie, l’a fortifiée et guérie.

Morceau Choisi
… Je suis Eugenie L., l´aînée d´une famille de 5 enfants, dont 4 petits frères. Lorsque mes parents se sont mariés, ils ont fait comme la majorité de jeunes couples de mon pays, le Cameroun, en prenant à leur charge des enfants de leur frères ou s urs. Ma maman a pris 2 neveux à sa charge venant de mères différentes et mon père a pris le fils de son frère aîné qui était le moins le moins âgé et celui qui a abusé de moi pendant des années ; en ayant régulièrement des relations sexuelles avec moi ; en plus de lui qui abusait sexuellement de moi, il y avait le plus âgé de mes cousins qui, lui, avait plus de vingt ans. J´ai aussi eu à vivre des abus sexuels à répétition de la part d´un monsieur marié pendant mon enfance. Ce monsieur était une connaissance à la famille et aimait beaucoup que nous soyons ensemble. Je l´ai aussi vécu à 4 ans de la part d´une femme, de la part de voisins et d´un inconnu. Et ayant 22 et 24 ans, j´ai vécu des attouchements sexuels de la part de deux hommes. Avec le premier je me suis réveillée alors qu´il avait réussi à me déshabiller dans mon sommeil et sa main se trouvait déjà sur mon pubis, et pour le second je me réveillais à peine d´une crise d´épilepsie lorsqu´il commençait à faire ce qu´il avait à faire…

Acheter ici!


Journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Retour en haut