Sport › Football

Cameroun: Entretien a bâton rompu avec le président de le Fécafoot

Iya Mohammed parle de la formation Fifa, des problèmes de GTV et de la professionnalisation du football au Cameroun

A Douala dans le cadre du séminaire FIFA visant à former les associations membres et du développement technique qui se déroule du 27 au 29 avril, le président de la fédération camerounaise de football (Fécafoot), Iya Mohammed a bien voulu se prononcer sur plusieurs sujets d’actualité. Interview.

Sur le séminaire FIFA à Douala
C’est important d’autant plus qu’il regroupe des secrétaires généraux et des directeurs techniques et de développement de 13 pays africains y compris le cameroun. Ils vont recevoir des instructions, des formations par des instructeurs de la FIFA, de la CAF, en matière d’arbitrage, en matière d’entraînement, de gestion et de management des fédérations. Nous allons bénéficier comme tous les douze pays, de l’expérience de la FIFA et cette formation est très importante comme toutes les autres formations précédentes. La particularité de ces travaux, c’est que c’est la première fois que les secrétaires généraux, les directeurs techniques nationaux, les directeurs de développement de toutes les fédérations, soient regroupés. Otto Pfister, l’entraîneur des lions indomptables aurait dû être ici, mais il est en Turquie pour rechercher de nouveaux talents, son adjoint, Ngweha Ikouam est là pour le remplacer. De même, Dominique Wansi, notre directeur technique national est là.

Sur l’état des lieux de la professionnalisation au Cameroun
Ça fait son bonhomme de chemin, il y a par exemple des clubs qui ont signé des contrats avec des joueurs, il y a également des entraîneurs qui ont signé des contrats avec des clubs. En tout cas, nous ferons le bilan en fin de saison, mais sachez quand même que nous avons pris un très bon départ et au moins 50% des objectifs que nous nous sommes fixés sont atteints en la matière. Mais tout n’est pas parfait, les joueurs qui n’ont pas été payés par exemple doivent s’adresser à la fédération qui doit les aider à convaincre les dirigeants à appliquer les termes du contrat signé avec les joueurs. Comme je le disais, 50% des objectifs sont atteints, et comme vous savez, on ne peut passer d’une année de football amateur à une année de professionnalisation, c’est un travail à moyen terme et nous sommes sur cette voie.

Sur les subventions à verser aux clubs de l’E1 après la faillite de GTV
Le liquidateur a été désigné à Londres et chaque pays a adressé ses factures à ce liquidateur. J’espère que le liquidateur avec un peu de ressources que disposerait d’ores et déjà GTV, trouvera des voies et des moyens pour désintéresser ne serait-ce que partiellement, ceux qui ont signé des contrats avec GTV

Sur la création par le ministre des sports, d’une autre équipe nationale junior
Moi, je pense tout simplement qu’il a désigné une équipe junior pour un match particulier qui n’est pas un match officiel de la fédération, qui n’est pas aussi dans une compétition de la CAF ni de la FIFA, c’est un match amical. Le ministre a donc estimé qu’il peut désigner quelqu’un d’autre en dehors de la voix officielle. Ça ne pose pas un problème, car ce n’est pas là le fond du problème.

Iya Mohamed, président de la fécafoot
journalducameroun.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut