Eco et Business › Energie

Cameroun : environ 1000 personnes sur 1500 trafiquent le courant électrique à l’Est

©Droits réservés

Ils ont été identifiés de janvier à décembre, soit plus de 60% de consommateurs d’illégaux d’électricité. 

 

 

 

 

Dans un rapport consulté par nos confrères du site Investir au Cameraoun.com,  la société d’électricité Eneo Cameroon, filiale du groupe Actis, révèle qu’elle est préoccupée par la forte propension à la fraude sur le réseau électrique dans la région de l’Est.

L’entreprise fait savoir que : « de janvier 2021 à ce jour, sur un échantillon de 1500 clients visités, nous avons enregistré 949 clients qui utilisent de manière frauduleuse le courant électrique, soit plus de 60% d’illégaux. Or, la fraude est une source de dégradation du service et d’insécurité, en plus de ce qu’elle génère des pertes financières pour tout le secteur électrique ».

En dehors de  l’Est, la ville de Minta, dans département de la Haute-Sanaga dans la région du Centre,  a été cité il y a deux mois comme une localité où persistent les raccordements frauduleux, les actes d’incivisme et le non-paiement des consommations. D’où la mauvaise qualité du courant électrique reçue dans les ménages.

Enéo dit avoir engagé une campagne de nouveaux branchements, de pose de kits des compteurs intelligents pour les gros consommateurs et l’introduction des compteurs à prépaiement, pour juguler  la fraude ambiante.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top