Santé › Actualité

Cameroun: Eradication des glossines, l’Adamaoua fête la victoire sur la mouche tsé-tsé

24 000 hectares de pâturage ont été assainis en quatre années avec une somme de 13 millions de Fcfa

Le bilan que dresse la mission d’éradication des glossines au Cameroun sous la coupole du Dr. Louis Banipe, au moment où se célèbrent à Ngaoundéré les 4e journées vétérinaires du cabinet pharmaceutique et vétérinaire (CAPHAVET) est fort élogieux. 24 000 hectares de pâturage assainis en quatre années avec une somme de 13 millions de Fcfa, il faut s’en féliciter. Cette victoire sur la mouche tsé-tsé est l’ uvre du ministère de l’élevage, des pêches et des industries animales (MINEPIA) en collaboration avec un groupe de jeunes éleveurs réunis sous la bannière du groupe transcam plus. La partie du territoire assaini s’étend sur deux arrondissements situés dans deux départements différents. Il s’agit de l’arrondissement de Nyambaka dans le département de la Vina et de l’arrondissement de DIIR dans le département du Mbéré. Ce qui a sans doute justifié la présence des sous-préfets de ces deux arrondissements à la cérémonie organisée à cet effet.

Avant cet exploit, il était quasi impossible pour les b ufs de séjourner paisiblement sur cette partie du territoire à cause de la présence très remarquée de la mouche responsable de la maladie du sommeil. Un véritable obstacle qui venait s’ajouter aux problèmes déjà existants comme celui de l’amenuisement de l’espace pastoral du fait de l’action de l’homme, le problème de l’abreuvement des bêtes, celui de la distribution des médicaments vétérinaires ou encore celui des services vétérinaires aux éleveurs.

Aujourd’hui, le problème de l’amenuisement de l’espace pastoral du fait de la mouche tsé-tsé connait un début de solution. Selon le consultant du groupe transcam plus, El. Hadj. Abba Eliassa, 200 têtes de b ufs de la race  »Goudali » ont été introduites au préalable sur cette parcelle assainie afin de se rendre compte de l’éradication effective de la mouche tsé-tsé. Des cobailles qui aujourd’hui affichent plutôt une santé de fer, ce qui permet effectivement de conclure que le vecteur de la maladie du sommeil est sinon maîtrisé, du moins en voie de disparition dans l’Adamaoua. Et le groupe transcam plus n’entend pas s’arrêter en si bon chemin surtout lorsqu’on sait que l’Adamaoua est le plus grand cheptel de bovins au Cameroun.

Mouche Tsé-Tsé
Irad.fr)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut