› Santé

Cameroun-Est : destruction des médicaments estimés à 10 millions de FCFA

Des médicaments détruits à l’Est
Opération de destruction de médicaments-Bertoua (droits réservés)

Ce sont des produits cosmétiques et des médicaments frauduleux saisis par les responsables locaux de la Santé publique de Bertoua.

 

La décharge de la société Hygiène et salubrité du Cameroun (Hysacam) située au quartier Koumé dans la ville de Bertoua, capitale régionale de l’Est, a  servi de point de destruction. Ce 12 septembre 2022, une quantité importante de produits cosmétiques et des médicaments illicites a été détruite par les autorités locales. L’opération a eu lieu sous la conduite du gouverneur de la région de l’Est Grégoire Mvongo.

En effet, ce sont des produits d’une valeur estimée à 10 millions de francs Cfa. Ils proviennent de diverses sources privées et publiques. Certains, notamment les médicaments, ont été saisis dans les centres de santé clandestins, d’autres dans des formations sanitaires publiques et privées reconnues mais par des circuits informels. Les produits cosmétiques quant à eux proviennent de  divers marchés de la ville de Bertoua. Cette opération survient quelques jours seulement après une autre.

Le 29 septembre dernier, une quantité de produits estimée à 136 millions de francs CFA a été détruite par incinération à la décharge Hysacam de Koumé. Parmi les médicaments réquisitionnés, des antibiotiques, des génériques, des antiépileptiques, des anti-inflammatoires, des consommables médicaux (seringues, compresses…), etc.

Pour les autorités locales, cette opération illustre la détermination des pouvoirs publics à lutter contre le fléau que constitue la vente illicite des médicaments. La série d’opérations s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la vente illicite des médicaments.

 


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé