Eco et Business › BTP

Cameroun-Est : plus de 120 milliards de F mobilisés pour la construction du réseau routier

La visite de travail du Ministre des Travaux publics a permis de faire le point sur les investissements actifs en cours dans la région de l’Est.

La région de l’Est porte un peu plus de 120 Milliards d’investissement actifs pour la construction et la maintenance du réseau routier.

Selon le ministère des Travaux publics, les travaux de construction ont permis de conduire à achèvement la route Mandjou-Akokan (45km) pour un investissement de 30, 1 milliards tandis que les travaux sont en cours pour les axes Akokan-Batouri (45km) pour un montant de 32 milliards. La construction de la route Mbama-Messamena (38 km) avec l’aménagement de 6,152  km de voirie à Abong Mbang et 05 km de voirie à Messamena mobilise une enveloppe de 32 milliards.

Plusieurs travaux d’entretien et/ou de réhabilitation sont également en cours, notamment sur les axes : Ayos-Abong-Mbang-Bonis (189,09 km) ; Ngoura II- Ndelele-Yola-Gari Gombo-Yokadouma (155,5 km) ; Abong-Mbang-Ampel (68 km) et Bertoua – Ndokayo ; Ndokayo – Garoua Boulaï ; Garoua Boulaï – Mboussa (lim ad) ; Ndokayo – Betare Oya – Badzere ; inter RN1 – Aéroport de Bertoua (longueur 299,83 km).

Le MinTP a souligné que, le montant cumulé des investissements dans la Boumba et Ngoko se chiffre à un peu plus de 15 milliards, projets sous la maîtrise d’ouvrage du MINTP et projets cofinancés avec les sociétés de développement.

« Un accent est particulièrement mis sur l’entretien des routes communales, qui desservent les zones de production, avec une dotation annuelle d’un minimum de 27 millions transférés à chaque collectivité territoriale décentralisée. L’apport des sociétés d’exploitation forestière susmentionnée n’est non plus en reste dans l’entretien de certains axes, il permet à travers des conventions, de maintenir le réseau routier concerné, trafiquable ».

Il est envisagé une refonte de ces conventions, dans le but de mieux capitaliser les prestations comprises et en prenant en compte, la nouvelle stratégie d’entretien durable des routes en terre.
Dans la région de l’Est, s’agissant du réseau des routes nationales : 653,39 km de routes sont bitumées ; 1 012,6 km sont en terre, soit un taux de 39,22% de routes bitumées. L’achèvement des travaux en cours va permettre d’améliorer ce pourcentage.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé