Société › Faits divers

Cameroun: Evasion spectaculaire à la prison de kondengui

Deux parmi les prisonniers ayant essayé de s’échapper hier après midi à Yaoundé disposaient d’une arme à feu

14h10: Trois coups de feu sont tirés par un certain Bintou, un condamné à mort, qui venait de franchir la porte centrale de la prison pendant « la communication » cette heure à laquelle les familles apportent à manger aux prisonniers. Des trois coups de feu, deux blesseront deux gardiens de prison. C’est alors que commence le rodéo. Les gardiens de prison, pris au dépourvu après les coups de feu, prennent en chasse les évadés à l’aide de motocyclettes. A quelques 300 m de la prison, le condamné à mort pris en chasse, selon les gardiens de prison et ce conducteur de mototaxi, se met une balle dans la tête. Il s’est suicidé, selon le régisseur Francis Kemanda Lebule. Or, une dame habitant les environs dit avoir vu un gardien de prison tirer sur cet évadé. Un autre évadé ayant pris la direction du quartier Emombo, opposé au carrefour Mobil Kondengui, sera rattrapé et ramené en prison.

Selon certains gardiens de prison, l’un de leurs collègues aurait ouvert le feu sur lui : un tir de sommation tendant à le neutraliser et qui a laissé couler beaucoup de sang au niveau de l’école primaire, qui jouxte la prison. A telle enseigne que certains ont considéré qu’il était mort. Le plus fortuné des évadés, « Jeannot » ira jusqu’au lieu dit Fanta Citron, au quartier Mvog-Ada, à plus de 2km de la prison. Jeannot était aussi armé au moment où les gardiens de prison affirment que seul celui qui s’est suicidé était armé. Les éléments du commissariat central n°1 lui mettent le grappin dessus et le conduisent dans leurs locaux. In fine, il y a eu un seul évadé, selon le régisseur de la prison centrale de Yaoundé Kondengui.

Les forces de l’ordre et de défense investissent alors le site de la prison, pour circonscrire ce que certains ont vite fait de penser à une évasion de certains grands prisonniers. On a même dit que c’est Abah Abah qui a voulu organiser son évasion, a confié un intendant de prison.

Intérieur de la prison centrale de Yaoundé
camerpress.net)/n


L’Info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top
error: Contenu protégé