Société › Société

Cameroun-expropriation de terre à Douala : des députés se saisissent du dossier

Expropriation des terres
Séance de discussion à la Primature

Les parlementaires de la circonscription Wouri centre ont rencontré le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, le 31 mai dernier à l’Immeuble étoile pour discuter des possibles solutions face au problème d’expropriation de terre à Dikolo.

La population de Douala en l’occurrence celle de Dikolo fait entendre sa voix depuis quelques semaines en raison de l’expropriation et de la sous-évaluation de la valeur financière de ses terres. Si certains expliquent leurs réticences à quitter le lieu pour des raisons de sous-estimation avec le mètre carré évalué à 12.000F, d’autres évoquent la valeur sacrée de leur terre, « aucun propriétaire n’a touché une indemnité. Premièrement parce que chez nous les Sawa, on sait la valeur historique de nos terres et surtout nos terres ancestrales. Nous ne les vendons pas, » renseigne le  porte-parole du collectif Bonanjo, Patrick Moudissa Bell.

Fort de ce problème, les députés de la circonscription Wouri centre ont pris les choses en main. Ils se sont rendus le 31 mai dernier chez le Premier ministre, Joseph Dion Ngute pour trouver des moyens palliatifs à ce problème. « Nous sommes là au sujet d’une situation que nous vivons à Douala et qui concerne les populations de Dikolo qui ont été expropriées. Nous avons eu des échanges francs et sincères sur le sujet avec le chef du gouvernement, » renseigne l’honorable Albert Dooh Collins.

Avec la présence de l’honorable Josua Osih, les députés se sont dit satisfaits des discussions. Au sortir de la rencontre, ils n’ont pas manqué d’annoncer des lendemains meilleurs. « Nous pensons que notre visite ici et le rapport qui viendra de la commission mise sur pied à Douala permettront au gouvernement de prendre les décisions qui s’imposent, » a poursuivi l’honorable Dooh Collins.

Il s’agit d’une commission mise sur pied par le gouverneur du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, sur instruction du gouvernement afin d’examiner les problèmes relatifs aux déguerpissements. Une commission déjà à pied d’œuvre avec notamment la décision la semaine dernière de suspendre le chantier en cours sur le site à problème.

Pour ce qui est des questions d’indemnisation des déguerpis de Dikolo, le décret n°2020/004/PM portant expropriation pour cause d’utilité publique et incorporation au domaine privé de l’Etat des terrains d’une superficie supérieure à deux hectares situés à Bali-Dikolo, fixe le montant des indemnisations à plus de 322 millions de F.


L’Info en continu
  • Cameroun
  • Afrique & Monde
Toute l’info en continu
À LA UNE


SondageSorry, there are no polls available at the moment.
Back top