Société › Société

Cameroun: Faste et solennité au menu de la célébration de la journée mondiale du tourisme à Ngaoundéré

Une journée placée sous le thème « le tourisme, consécration de la diversité »

Comme les autres régions du Cameroun profond, Ngaoundéré s’est joint au reste de la communauté internationale pour célébrer la journée mondiale du tourisme. Une journée placée sous le thème : « le tourisme, consécration de la diversité ». Outre les cérémonies protocolaires ponctuées par des discours du délégué régional du tourisme, et celui du gouverneur de la région de l’Adamaoua qui saisira l’occasion pour promouvoir le culte de la diversité, une place de choix sera accordée au volet culturel. Badomo Beloko, artiste, épis d’or national catégorie conte au festival national des arts et de la culture de Maroua, dans une note d’humour célèbrera le touriste camerounais, avant que la troupe théâtrale du lycée classique et moderne de Ngaoundéré ne lui emboîte le pas, preuve que la promotion du tourisme passe également par les jeunes. Et pour mieux les impliquer dans cette initiative, un jeu concours a été organisé sur les antennes d’une chaine de radio de la place et les heureux récipiendaires constitués des jeunes pour l’essentiel ont reçu des mains des autorités de la région leurs prix lors de ladite cérémonie. Une cérémonie qui vient clôturer la kyrielle d’activités organisées par la délégation régionale du tourisme pour l’Adamaoua avec en bonne place des expositions, photos et une projection documentaire vidéo sur les sites touristiques et la diversité culturelle de l’Adamaoua, de même qu’une marche dite de la diversité dans les artères de la ville. La diversité présentée dans le message de l’organisation internationale du tourisme comme moteur du tourisme permettra sans doute à toutes les nations de partager les nombreux avantages qu’apporte l’établissement des liens plus étroits avec d’autres Pays. En tant que tel, le tourisme est le catalyseur incontestable pour une meilleure compréhension mutuelle, du renforcement de l’intégration sociale, et de la promotion d’un niveau de vie plus élevé.

Ngaoundéré, dans la région de l’Adamaoua
Journalducameroun.com)/n

Ngaoundéré vivier de la diversité
La région château d’eau du Cameroun serait à n’en point douter le carrefour de la diversité. Principal point de rencontre entre les peuples et les extrémités nord-sud du pays, Ngaoundéré ferait un atout particulier pour le développement du tourisme. Une situation qui répond favorablement au thème retenu par l’organisation mondiale du tourisme pour la célébration de la XIXème édition de la journée internationale du tourisme. La région de l’Adamaoua se vanterait d’abriter plus d’une dizaine de tribus qui cohabitent sur une étendue parsemée de sites touristiques. Le plus visité reste celui de Galim – tigner avec le fameux festival international Nyem nyem qui regroupe plus de 1000 visiteurs tous les ans. Galim tigner conserve encore une partie clé de l’histoire du Cameoun. Cette localité est reconnue comme le refuge utilisé par les allemands lors de la seconde guerre mondiale et les tranchées aménagées à cet effet existent encore de nos jours. Toute cette richesse s’accompagne notamment par la forte particularité culturelle que regorge le peuple Dii, principale tribu de la région. L’histoire sociale n’oubliera pas de sitôt le cérémonial annuel consacré aux rites de circoncision. Seulement, les politiques de vulgarisation du tourisme tardent encore à mettre sur pied des stratégie à même de pouvoir rendre fructueux ce secteur.

Ngaoundéré
afrikblog.com)/n
À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut